Revue de presse du 27 janvier 2020

Revue de presse






Voir notre chronique du 24 janvier dernier.




  • Collectif, Supuesto síndrome de alienación parental, Madrid, Consejo General de Trabajo Social, 27 janvier 2020.

La revue de l’Association médicale canadienne a publié aujourd’hui une étude, menée au Canada auprès de 50 831 nourrissons nés prématurément entre 2004 et 2017, qui montre que l’introduction dans les unités néonatales de nouvelles pratiques « was associated with a 25% increase in survival without major morbidity among very preterm infants and a 5% increase in survival among infants born at 23–25 weeks’ gestation ». Selon cette étude, les bébés nés à moins de 33 semaines de gestation ont vu leur survie augmenter de 56,6 % à 70,9 %, sans problèmes de santé majeurs. Parmi ces mesures rassemblées dans le programme EPIQ (Evidence-based Practice for Improving Quality) : l’utilisation accrue de stéroïdes pour les mères 48 heures avant l’accouchement pour aider les bébés dont les poumons ne seraient pas complètement développés, l’augmentation de la température corporelle des bébés à la naissance et la réduction de l’utilisation de la ventilation invasive pour les aider à respirer.



Cédric Plessis

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.