Le combat des pères

Le combat des pères

Lors des procédures judiciaires liées aux divorces et séparations, la résidence habituelle des enfants est fixée chez leur mère dans la plupart des cas. Pourquoi les pères sont-ils encore aujourd’hui systématiquement exclus ?

Raphaël Delpard (© Esby)

Raphaël Delpard (© Esby)

Cinéaste et romancier, Raphaël Delpard a consacré plus d’un an à rencontrer des pères, ainsi que des avocats, des juges aux affaires familiales, des membres d’associations, des pédopsychiatres, des sociologues…

Réalisée avec le concours de P@ternet, son enquête retrace la détresse de ces pères, leur combat quotidien, et met au grand jour les discriminations et les dysfonctionnements de notre système judiciaire : les pères sont confrontés à l’arrogance des experts, aux convocations arbitraires au poste de police, aux coups bas et aux mensonges, aux demandes de pensions alimentaires exorbitantes, à l’indiscrétion des enquêteurs sociaux… Au terme du calvaire, cabossés et épuisés par le dur combat qu’ils mènent pour exister auprès de leurs enfants, nombreux sont les pères qui abandonnent, allant pour certains jusqu’à commettre l’irréparable.

Un dossier édifiant qui révèle le sort des enfants injustement privés de leurs pères, et celui des pères injustement privés de leurs enfants.

Le combat des pères

Références
Auteur : Delpard (Raphaël)
Titre : Le Combat des pères
Édition : Monaco, Éditions du Rocher
Description : 232 pages
EAN : 9782268101248
Prix : 17,90 €
Sortie nationale le mercredi 6 février 2019

Cet ouvrage peut être commandé et acheté directement sur le site de notre partenaire helloasso.com. Merci de privilégier ce mode d’acquisition : cela vous coûtera certes un peu plus cher que sur Amazon.com, mais vous contribuerez ainsi au financement de ce site au lieu d’engraisser davantage le portefeuille de Jeff Bezos qui est déjà l’homme le plus riche du monde… Le formulaire de commande est accessible en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Revue de presse (chronologique)






Chez les twittoridiennes du Réseau international des mères en lutte

Réseau international des mères en lutte




  • Isabeth (Anne), « Vers une société sans pères ? », Présent, nº 9303, 15 février 2019, p. 7.


Avec Raphaël Delpard, Emmanuelle Goby (avocate en droit de la famille) et Philippe Guidal (responsable de l’association P@ternet). Plusieurs témoignages, notamment ceux de Jean Latizeau (président de l’association SOS PAPA) et Jean Le Bail.

Quelques extraits du concert de louanges joué par les twittoridiennes de service :

Réseau international des mères en lutte

Stephanie Lamy

Collectif national pour les droits des femmes

Stephanie Lamy








#masculinistes

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

2 commentaires

Ajoutez un commentaire
  1. Très intéressant ce sujet qui traite de l’aliénation parentale qui n’est pas reconnue en France. Je félicite l’écrivain pour la mise en lumière du phénomène et pour la prise en compte de la souffrance des pères, car on a tendance dans la société à les oublier, à oublier qu’ils souffrent eux aussi de cruautés diverses : car être privé de son enfant est cruel pour un père autant que pour une mère.
    Je suggère à Raphael DELPARD de s’intéresser également aux grands parents privés de leurs petits-enfants qui souffrent physiquement et psychologiquement parce qu’on les a jeté dans les oubliettes.
    Amicalement
    Maryline JOSSE

  2. Un sujet rarement évoqué sous cette forme. Une réalité sociale et sociétale, aux conséquences particulièrement préjudiciables pour le développement des enfants, et leur altérité. Ce livre participe au constat que le pouvoir en place ne veut pas voir… S’évertuant à se focaliser sur des sujets concernant un minimum de personnes… Du type pseudo-mariage (infertile par essence) entre deux hommes ou deux femmes… Aussi absurde, la tentative d’extension de la « PMA » sans père… Oui, je milite pour le retour des PÈRES, spoliés de leurs spécificités d’homme et de père. Afin que les hommes reprennent leur juste place, dans la complémentarité avec les femmes, les mères.
    Je recommande l’achat de ce livre, qui participe à cet affligeant constat et ouvre des lignes directrice pour s’engager à œuvrer individuellement et COLLECTIVEMENT pour changer cet état de faits… Alors n’hésitez pas à nous contacter et à adhérer à P@TERNET… Alain Hugon

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.