p@ternet

Réseau paternel

Pas Papa

Pas Papa

Avec quelques camarades, j’ai eu le plaisant privilège d’assister ce matin à la projection en avant-première du court-métrage Pas Papa au cinéma parisien L’Escurial, en présence de l’équipe du film rassemblée autour de la jeune et ravissante réalisatrice Tamara Vittoz.

Tamara Vittoz (© D.R.)

Tamara Vittoz (© D.R.)

En dépit d’un tout petit budget (3 000 euros collectés auprès de quarante-deux coproducteurs sur un site de financement participatif), Tamara Vittoz a réussi à tourner un chef-d’œuvre à la hauteur de son ambition : alerter sur les droits et la place de l’enfant lors des séparations parentales. Son film évoque plus particulièrement la manipulation qu’un enfant peut subir dans le cadre d’un divorce (ce qu’on appelle couramment l’aliénation parentale).

Consciente ou non, cette manipulation parentale est malheureusement extrêmement courante après une séparation : un petit mensonge par-ci, une tournure de phrase malencontreuse par-là, un certain ton employé en évoquant l’autre parent, une souffrance affichée entraînant la culpabilisation de l’enfant… Lorsqu’elle est consciente, cette attitude est le plus souvent justifiée par la volonté de « protéger » l’enfant contre les agissements éventuels de l’autre parent, alors qu’elle est profondément motivée par la crainte de perdre « son » enfant et la soif de vengeance.

Quel est le point de vue de l’enfant sur cette situation qu’on lui fait subir ? Comment vit-il cette manipulation ? Alors que le système judiciaire prétend prendre ses décision à l’aune de l’intérêt supérieur de l’enfant, les réponses à ces questions importent peu car « on ne sait pas, quand on est petit ». Le film de Tamara Vittoz met justement en scène une enfant prise dans les mailles d’un conflit parental, qui perdure bien après la séparation. La petite Anna n’est pas une petite fille comme les autres : elle ignore quoi répondre lorsque ses petites camarades lui demandent « Qu’est-ce qu’il fait ton papa ? » Sa mère lui a commandé d’oublier les traits de cet homme violent, parti depuis si longtemps… Mais un voyage imprévu dans un cabaret de fortune va venir un jour bousculer la perception d’Anna.

Emma Grandjean (© Wilfried Antoine Desveaux)

Emma Grandjean (© Wilfried Antoine Desveaux)

Emma Grandjean et Stephen Scardicchio (© Jean-François Faure)

Emma Grandjean et Stephen Scardicchio (© Jean-François Faure)


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme