p@ternet

Réseau paternel

Élection présidentielle : notre seul parti, c’est la famille !

Communiqué de presse des Associations familiales catholiques

Associations familiales catholiques

Dans cette campagne présidentielle de longue haleine, les Associations familiales catholiques ont fait entendre avec conviction aux candidats les aspirations et les préoccupations des familles. En retour, les candidats ont dit et précisé aux Associations familiales catholiques la place qu’ils donnaient à la famille dans leur projet politique.

Les deux projets soumis dimanche au choix des électeurs révèlent des conceptions très différentes de la société et de la place qu’y tiennent l’homme et la famille. Ils sont à apprécier dans leur ensemble et dans leur cohérence, à la lumière de critères forts de discernement comme la promotion de la famille, le respect de la vie, la liberté d’éducation, la lutte contre les formes modernes d’esclavage (drogue, prostitution…), la liberté religieuse, le développement d’une économie prospère au service de la personne et du bien commun ou encore la recherche de la paix.

Parce qu’elles croient résolument à l’intelligence et la responsabilité des électeurs, les Associations familiales catholiques ont œuvré sans relâche pour permettre à chacun d’avoir la plus grande conscience possible de son choix dimanche prochain. C’est pour cette raison que les Associations familiales catholiques ne donnent pas de consigne de vote ; elles ne l’ont d’ailleurs jamais fait car elles représentent les familles auprès de toutes les sensibilités politiques. Cette ambition est plus exigeante et plus féconde qu’un appel partisan, en particulier dans le climat violent de cette fin de campagne.

Notre seul parti, c’est la famille !

Indécis face à ce choix inédit, de nombreux électeurs sont tentés par l’abstention ou le vote blanc. Si l’abstention traduit habituellement un désengagement de la vie publique et un manquement à son devoir citoyen, le vote blanc, même s’il n’est pas comptabilisé aujourd’hui dans les suffrages exprimés, peut signifier clairement l’impossibilité d’adhérer à l’un ou l’autre programme.

Mais surtout, dès lundi prochain, s’annoncent 577 nouveaux enjeux. Dans un paysage politique en pleine recomposition et dans la perspective d’une majorité parlementaire difficile à cerner, la seule certitude aujourd’hui est que l’enjeu des élections législatives est d’autant plus important qu’inédit. Fortes de la densité de leurs 300 associations locales en métropole, outre-mer et à l’étranger, les Associations familiales catholiques plus que jamais vont s’investir résolument dans ces débats pour dire avec conviction que quand la famille va bien, la France va mieux !


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme