Revue de presse du 16 septembre 2020

Revue de presse






Rapport d’information nº 3343Ce rapport a examiné les conditions d’accès à l’avortement et constaté des inégalités territoriales. Le nombre d’avortements varie entre 225 000 et 230 000 chaque année depuis 2001. Entre 3 000 et 5 000 femmes seraient contraintes chaque année de se rendre à l’étranger pour avoir dépassé le délai en France. Seuls 2,9 % des généralistes et gynécologues et 3,5 % des sages-femmes installés en cabinet libéral ont pratiqué des avortements en 2018.

Pour améliorer l’accès à l’avortement, les rapporteures préconisent de :

  • allonger le délai de l’avortement chirurgical de deux semaines, pour le faire passer de douze à quatorze semaines de grossesse ;
  • autoriser la pratique de l’avortement chirurgical sous anesthésie locale par les sages-femmes, dans les centres et établissements de santé habilités, sur la base du volontariat ;
  • lutter contre la prétendue désinformation sur internet en poursuivant les auteurs dans le cadre du délit d’entrave et développer les sites officiels délivrant une information prétendue fiable ;
  • mettre en place une exonération généralisée d’avance de frais pour les femmes souhaitant recourir à un avortement ;
  • mettre en place un répertoire des professionnels pratiquant l’avortement sur le modèle du site ivglesadresses.org, géré et mis à jour par les agences régionales de santé ;
  • pérenniser l’allongement du délai de recours à l’avortement médicamenteux en ville de cinq à sept semaines de grossesse, conformément à ce qui est déjà autorisé pour l’avortement médicamenteux réalisée en milieu hospitalier.




  • Schittly (Richard), « À Lyon, la mairie met en place son budget “genré” », Le Monde, nº 23542, 17 septembre 2020, p. 8.


Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.