p@ternet

Réseau paternel

Revue de presse du 17 mai 2017

Revue de presse









Jusqu’en 2010, les pouvoirs publics britanniques ont cherché à étendre l’accès au contrôle des naissances, à l’éducation relationnelle et à la sexualité. En voulant savoir si une diminution de l’éducation sexuelle pouvait entraîner une augmentation des grossesses chez les adolescentes, les auteurs de cette étude ont constaté que le taux de grossesse chez les adolescentes a baissé dans les régions où la réduction des dépenses publiques sur l’éducation sexuelle a été la plus importante :

« The results in this paper suggest that, in contrast to predictions by politicians and organisations working in the field, local areas which imposed bigger cuts to projects aimed at reducing teenage pregnancy have, on average, experienced faster decreases in teenage pregnancy rates. »

Les auteurs mettent en garde : « These findings need to be interpreted cautiously ». Ils considèrent que la baisse de grossesses chez les adolescentes pourrait aussi être liée à une amélioration du niveau scolaire qui, développant l’ambition, rend la grossesse précoce moins attrayante. Une autre explication a été évoquée par ailleurs, l’émergence de ce que les anglo-saxons appellent la Generation Sensible. Dans de nombreux pays (Australie, États-Unis, Irlande, Nouvelle-Zélande), on constate que les jeunes sont moins affectés par l’alcool, la criminalité, les drogues et le tabac ; la sexualité pourrait être une « activité à risques » dont ils se détournent également.



Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2017 p@ternet Frontier Theme