Revue de presse du 1er juillet 2020

Revue de presse








Rapport d’information nº 3168Ce rapport propose de faire de la politique familiale un levier de confiance sociale et de reconstruction économique, à l’instar de l’Allemagne ou de l’Italie, sous la forme d’un family act. Abordant différents aspects de la politique familiale (aides financières aux familles, bioéthique, vie familiale), il formule quarante propositions en faveur d’un renouveau de la politique familiale française, poursuivant trois objectifs principaux :

  • l’amélioration de la conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle ;
  • l’augmentation du pouvoir d’achat des familles ;
  • le soutien de la natalité et du renouvellement des générations.

Le rapport propose notamment l’accord d’une part fiscale supplémentaire par enfant à partir du deuxième, une « réelle universalité des allocations familiales », le relèvement du plafond du quotient familial pour le porter à 1 800 euros par demi-part et une rénovation du congé parental, articulée avec la mise en place d’un « service public de la petite enfance ».

Consacrée à « la vie familiale », la seconde partie du rapport traite du bien-être et du cadre de vie, de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, du logement et de la politique d’accueil du jeune enfant.

Consacrée au thème « Famille et bioéthique », la troisième partie du rapport traite de l’accompagnement de la procréation au XXIe siècle, du droit de la filiation et du projet de loi relatif à la bioéthique (avec l’extension de l’assistance médicale à la procréation).


Population & Sociétés, nº 580, 1er juillet 2020

Environ 610 000 enfants et jeunes de moins de vingt-cinq ans étaient orphelins d’un parent ou des deux en 2015 en France métropolitaine, dont 250 000 mineurs. La proportion d’orphelins a diminué depuis 1999 grâce aux progrès dans la lutte contre la mortalité des adultes ; cette baisse aurait été cependant nettement plus importante sans le retard des naissances, qui a eu pour conséquence d’élever l’âge moyen des parents et donc leur risque de mourir lorsque leurs enfants sont encore jeunes.

Plus de neuf orphelins mineurs sur dix vivent avec un parent, le plus souvent dans une famille monoparentale. Les familles avec orphelins présentent plus de risque d’avoir un faible niveau de vie que les familles sans orphelin : ce désavantage s’explique par le fait que les premières sont nettement plus souvent monoparentales et que la position socioéconomique du parent présent est moins favorable. Le désavantage des familles avec orphelins par rapport aux autres familles disparaît cependant lorsque l’on tient compte de la position socioéconomique et de la structure familiale.







Rapport d’activité juin 2018-2020

Nommée haute fonctionnaire à l’égalité entre les femmes et les hommes le 1er juin 2018 par la ministre de la Justice Nicole Belloubet, Isabelle Rome présente les actions réalisées depuis deux ans, orientées autour de deux axes : la lutte contre les violences faites aux femmes et la promotion de l’égalité entre les sexes au ministère de la Justice.


Christopher John Clay

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.