Revue de presse du 29 mai 2020

Revue de presse




  • « Les délais d’accès à l’IVG restent inchangés », Le Monde, nº 23448, 30 mai 2020, p. 14.

Le Monde, nº 23448, 30 mai 2020, p. 14




Les auteurs de cette étude ont examiné l’ampleur et la persistance de la mobilité résidentielle après la séparation (autrement dit l’instabilité résidentielle) dans cinq pays (Allemagne, Australie, Belgique, Pays-Bas et Royaume-Uni) avec des niveaux de développement économique similaires mais des dispositions sociales et des marchés du logement différents. De nombreuses études ont déjà été menées sur les changements résidentiels liés à la séparation dans certains pays, mais peu ont comparé les tendances entre les pays. Les auteurs de celle-ci ont évalué le risque de déménagement des femmes et hommes séparés par rapport aux personnes mariées ou vivant en concubinage. Le temps écoulé depuis la séparation a permis de distinguer les mouvements dus à la séparation des mouvements ultérieurs des individus séparés. L’analyse montre que les femmes et les hommes séparés sont beaucoup plus susceptibles de déménager que les personnes mariées ou vivant en concubinage. Le risque de changement de résidence est le plus élevé peu de temps après la séparation, puis il diminue. L’ampleur de cette baisse varie cependant selon les pays. Les taux de mobilité restent élevés en Belgique pendant une longue période après la séparation tandis qu’ils diminuent rapidement aux Pays-Bas, de sorte que l’instabilité résidentielle après la séparation semble y être brève. Ces résultats laissent penser que les marchés du logement sont susceptibles de façonner la mobilité résidentielle des personnes séparées. Les personnes séparées peuvent rapidement adapter leur logement à leur nouvelle situation familiale dans les pays où le crédit immobilier est facile d’accès et où les locations abordables sont répandues ; elles vivent en revanche une période prolongée d’instabilité résidentielle dans les pays où l’accès à la propriété et le parc locatif social sont limités.



  • Lambert (Stéphane), « Étude de cas : Fabrice », Radio Libre en Périgord – 102.3 FM en Dordogne (Jaf Ta Mère), 29 mai 2020.


Reza Ashrafi

  • Golshiri (Ghazal), « L’assassinat d’une jeune fille par son père indigne le pays », Le Monde, nº 23448, 30 mai 2020, p. 18.

Le Monde, nº 23448, 30 mai 2020, p. 18

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.