p@ternet

Réseau paternel

Violence féminine dans les Pyrénées-Atlantiques (suite)

On ne peut qu’être impressionné par la célérité du système judiciaire lorsqu’il s’agit de protéger les chiots de la violence féminine. Une jeune hystérique d’une vingtaine d’années s’étant amusée à défenestrer un chiot au cours d’une dispute avec son conjoint (voir notre article d’hier), la police paloise n’a pas tardé à convoquer le couple, tandis que le parquet ordonnait le placement d’un second chiot appartenant aux protagonistes. Notre correspondant local prétend que ledit système judiciaire serait beaucoup moins prompt à protéger les enfants et les pères, mais ses propos nous paraissent quelque peu exagérés. Il suffit manifestement d’aboyer pour être entendu…

« Pau : le placement de l’autre chiot ordonné par le parquet », La République des Pyrénées, nº 21907, 6 décembre 2016, p. 4.

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme