p@ternet

Réseau paternel

Publications recensées en septembre 2016

Magazines

  • « Le congé parental séduit de moins en moins », La lettre de l’UDAF de la Haute-Loire, septembre 2016, p. 2.

Working Paper, nº 192, septembre 2016

Cet article explore les effets des prix de l’immobilier sur le taux de natalité. Les études existantes montrent globalement que le taux de natalité augmente avec les prix des logements. Mais en prenant comme exemple un pays dont le marché du logement est très réglementé (la Grande-Bretagne), l’article montre le contraire : si le prix des logements augmente, le taux de natalité augmente bien chez les propriétaires mais diminue chez les locataires. Rapporté au taux moyen d’accession à la propriété, l’effet net est une baisse du taux de natalité. Ces résultats montrent que les conditions du marché immobilier local peuvent potentiellement modifier la structure par âge et la dynamique de la population d’un pays, y compris dans les pays émergents et en transition.


Création d’une agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires

Une mission a réuni cette année, de manière exceptionnelle, l’Inspection générale des affaires sociales, de l’Inspection générale des finances et de l’Inspection générale de la justice pour étudier conjointement la pertinence de confier à une agence le recouvrement des impayés de pensions alimentaires pour tous les créanciers, qu’ils soient isolés ou remis en couple. La réflexion a également porté sur la possibilité d’homologation des accords sur le montant des pensions alimentaires, à certaines conditions, ainsi que sur l’utilisation d’un barème pour fixer les pensions et le recouvrement des pensions lorsque le débiteur réside à l’étranger.



  • Collectif, « Chiffres clés de l’accueil du jeune enfant », La Lettre de l’Observatoire national de la petite enfance, nº 1, septembre 2016.

« Une légère mais visible augmentation des pères bénéficiaires de la PréParE dans les familles d’un seul enfant

« Si cette évolution est avérée quel que soit le rang de l’enfant et le sexe du bénéficiaire, une exception est notable : la situation des pères d’un premier enfant (rang 1). En effet, en décembre 2015, l’effectif de ces pères était de 1 480 contre 970 en décembre 2014, soit une augmentation de plus de 50 %. Par ailleurs, leur proportion au sein des individus bénéficiaires accueillant leur premier enfant, n’a cessé d’augmenter passant de 2,5 % des bénéficiaires en 2012 à 5,1 % en 2015 (contre 4,3 % parmi les familles ayant deux enfants ou plus). » (p. 4)


  • Collectif, Comment réagir en cas de séparation ?, Paris, Fédération bancaire française, collection « Les mini-guides bancaires » (nº 2), septembre 2016.


  • Daoudal (Yves), « Najat fait mauvais genre », La Griffe, nº 106, septembre 2016, p. 4.

  • Guardiola (Isabelle), « Sexiste la recherche biomédicale ? », Valeurs mutualistes, nº 303, septembre 2016, p. 24.

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme