Revue de presse du 17 novembre 2021

Revue de presse






  • « Projet de loi de financement de la sécurité sociale et projet de loi de finances pour 2022 : les mesures liées aux familles et la reprise des positions de l’Unaf », Note au conseil d’administration de l’Union nationale des associations familiales, 17 novembre 2021.




Ensemble, vaincre l’inceste et s’en affranchirUne délibération votée lors de la commission permanente du 21 janvier 2021 du Conseil régional d’Île de France a confié « une mission d’expertise au Centre Hubertine Auclert visant à l’élaboration d’un plan d’actions régional pour aider au recueil de la parole des victimes d’inceste et renforcer la politique régionale en matière de lutte contre les violences faites aux enfants ». C’est la première fois en France qu’une assemblée régionale se saisit du sujet de l’inceste en tant que tel. Le rapport a été remis en séance aujourd’hui à chaque conseiller régional.

Afin d’objectiver la réalité de l’inceste, le rapport met en avant ces statistiques :

  • la moyenne d’âge des enfants victimes d’inceste serait de neuf ans ;
  • neuf agresseurs sur dix seraient des hommes, selon une enquête Ipsos publiée en novembre 2020 ;
  • une personne sur dix aurait été victime d’inceste en France ;
  • le risque d’inceste serait d’environ quatre à six fois plus élevé chez les filles ;
  • une victime sur deux en parlerait.

Le rapport présente de nombreuses préconisations pour permettre à la région d’établir un plan régional de lutte contre l’inceste. Afin de mieux connaître et reconnaître l’inceste et les violences sexuelles subies par les personnes mineures dans le cadre familial, il est indispensable d’améliorer les connaissances sur l’inceste, afin de comprendre tous les aspects de ce phénomène. Il est nécessaire de mettre en place des dispositifs permettant d’aller vers les victimes d’inceste, dans le but d’accueillir et d’encourager leur parole, protéger les victimes par un accompagnement spécialisé dans la durée, repérer et signaler les cas d’inceste et de violences sexuelles dans le cadre familial. La question de la prévention étant centrale, le Centre Hubertine Auclert propose une nouvelle campagne de sensibilisation à destination des lycéens en Île-de-France intitulée #IncesteParlonsEn. En voici un échantillon, parfaitement révélateur de la misopatrie féministe :

C’est mon père mais c’est aussi mon agresseur






Francesco Arcuri vs Juana Rivas







Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cette publication vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.