Revue de presse du 16 juin 2020

Revue de presse








Population & Sociétés, nº 579, 16 juin 2020Le confinement lié à la pandémie de Covid-19 a entraîné l’arrêt du travail pour une partie des actifs et son réaménagement pour d’autres. En s’appuyant sur l’enquête Coconel, les auteurs de cette étude montrent que la diffusion du télétravail n’a pas touché de façon égale les différentes professions, et que les conditions de vie des enfants, des femmes et des hommes à la maison n’ont pas été affectées de la même façon d’une catégorie sociale à l’autre.

L’emploi s’est fortement rétracté en France avec la pandémie de Covid-19 et l’entrée dans la récession : 30 % des actifs occupés le 1er mars 2020 étaient à l’arrêt deux mois plus tard. Mais la pandémie a également bouleversé l’usage du logement, modifié les conditions de travail des Français et renforcé les inégalités de sexe – au risque de se transformer en effets structurels sur le long terme. Ayant plus souvent gardé leur emploi, les cadres ont ainsi massivement basculé en télétravail avec le confinement au contraire des autres catégories sociales. La crise économique et sanitaire a nettement dégradé la situation des femmes : elles ont plus souvent perdu leur emploi et leurs conditions de travail sont moins bonnes que celles des hommes. Le télétravail recouvre des réalités différentes mais il s’accompagne plus souvent d’une dégradation des liens avec les enfants.





Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.