Revue de presse du 4 novembre 2019

Revue de presse









L’économie et la société à l’ère du numériqueLes Français sont-ils nombreux à utiliser des plateformes numériques pour écouter de la musique ou réserver un hébergement touristique ? Le télétravail permet-il d’améliorer les conditions de travail des cadres ? Quelle place le commerce électronique occupe-t-il dans les activités des entreprises ? Quelles conséquences le numérique a-t-il sur les conditions et l’organisation du travail ? Quelles sont les évolutions dans les équipements et les usages numériques ? Quels sont les métiers du numérique ? Qui utilise Internet en France, et pourquoi faire ?

Ces questions posées par l’essor de nouvelles pratiques liées au développement du numérique et par la numérisation croissante de l’économie ont incité l’Institut national de la statistique et des études économiques à publier un ouvrage rassemblant les données de la statistique publique qui rendent compte des transformations de l’économie et de la société par le numérique.

Des dossiers thématiques et des fiches décrivent les équipements et usages numériques des entreprises et des individus, ainsi que les nouvelles pratiques numériques dans le commerce, la musique, le tourisme, etc. Des éléments sont aussi donnés sur la contribution des contenus, supports et technologies de l’information à l’économie (emploi, entreprises, valeur ajoutée, etc.). Des comparaisons internationales permettent par ailleurs de mettre en perspective les données françaises.

Au regard de nos préoccupations habituelles, la fiche 1.8 (pp. 86-87) révèle que le télétravail régulier (au moins un jour par semaine) concernait en 2017 3 % de l’ensemble des salariés, toutes structures de ménage confondues, et 4 % des parents en couple avec des enfants de moins de trois ans. Le télétravail régulier est beaucoup plus souvent pratiqué par les cadres (11,1 %) que par les autres salariés (1,4 % des employés et 0,2 % des ouvriers).



Dares Analyses, nº 51, 4 novembre 2019Cet article complète fort opportunément les éléments apportés par l’ouvrage de l’Institut national de la statistique et des études économiques recensé supra, auquel les deux auteurs ont d’ailleurs contribué.

Le télétravail régulier est une pratique encore peu répandue : seulement 3 % des salariés le pratiquaient au moins un jour par semaine en 2017. Les télétravailleurs sont majoritairement des cadres (60 %) et sont relativement plus nombreux dans les métiers de l’informatique et de la télécommunication.

Si les femmes télétravaillent presque autant que les hommes, la situation familiale joue sur le recours à ce mode d’organisation du travail. Les salariés avec un enfant de moins de trois ans sont plus souvent télétravailleurs. Le télétravail régulier est également plus fréquent en Île-de-France et, plus généralement, dans les aires urbaines denses, où les temps de trajet domicile-travail sont les plus longs.

Dans les établissements de plus de dix salariés du secteur privé non agricole, un quart des télétravailleurs sont couverts par un accord collectif (accord de branche ou d’entreprise), plus d’un cinquième par un accord individuel entre le salarié et sa hiérarchie, et plus de la moitié pratiquent le télétravail en dehors de toute formalisation contractuelle.

C’est notamment pour de nombreux cadres que le télétravail correspond à une pratique occasionnelle et peu formalisée : un cadre sur sept télétravaille quelques jours ou quelques demi-journées par mois. En considérant la définition plus souple du télétravail intégrée dans le code du travail par les ordonnances du 22 septembre 2017, il y aurait 1,8 million de télétravailleurs en France, soit 7 % des salariés.





Timothy R. Goodwin vs Jessica Bilbao

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.