Revue de presse du 17 avril 2019

Revue de presse








La dissolution des couples est l’une des principales raisons de la mobilité résidentielle de leurs ex-membres. Or, un déménagement est très coûteux en Hongrie, où la propriété du logement est la norme, et peut accroître la vulnérabilité des personnes à faible statut socio-économique. Cette analyse est la première à étudier les relations entre la dynamique du logement et les ruptures de couples dans un pays d’Europe centrale et orientale. Pour savoir comment les gens adaptent leur lieu et leur statut résidentiel à l’évolution de leur situation familiale après la dissolution de leur couple, l’auteur a utilisé les données hongroises du Generations and Gender Survey entre 2008 et 2012, en portant une attention particulière à l’éventuelle résidence avec les parents (le ménage parental constitue un « filet de sécurité » important et, dans certains cas, une solution à long terme pour les couples dans un marché du logement rigide où le logement social fait défaut et où la location dans le parc privé coûte cher), au mode de logement, au statut matrimonial (cohabitation ou mariage) et au statut socio-économique.

Les ex-membres d’un couple déménagent plus souvent après un divorce qu’après une séparation, mais les divorcés qui vivaient avec leurs parents avant la dissolution de leur union ont tendance à rester avec eux. Le retour au foyer parental est courant pour les hommes. Un statut socio-économique élevé ou faible peut augmenter la probabilité de déménager après un divorce ou une séparation.



  • Valo (Martine), « Entre garçons et filles, le grand déséquilibre mondial », Le Monde, nº 23100, 18 avril 2019, p. 12.

Voir notre revue de presse du 15 avril dernier

Thierry Bergier

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.