p@ternet

Réseau paternel

Jean-Michel Blanquer veut le retour des fondamentaux au cours préparatoire

Jean-Michel Blanquer (© Jérémy Barande)

Selon la dernière enquête Pisa (Programme for International Student Assessment) publiée par l’Organisation de coopération et de développement économiques le 9 décembre 2016, les résultats scolaires des jeunes Français se situent dans la moyenne des pays de l’Organisation, mais la France se distingue toujours par le poids des inégalités sociales sur les destins scolaires.

Selon l’étude internationale PIRLS (Progress in International Reading Literacy Study) publiée le 5 décembre 2017, les performances des élèves de CM1 en lecture n’ont cessé de baisser depuis deux décennies. Avec un score de 511 points, la France reste légèrement au-dessus de la moyenne, mais ce résultat est en nette baisse par rapport aux éditions précédentes (525 points en 2001).

Pour enseigner la lecture et l’écriture au CPAfin d’améliorer ces résultats, le ministère de l’Éducation nationale a publié aujourd’hui quatre recommandations pédagogiques pour l’apprentissage des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, respecter autrui. Transmises à toutes les écoles de France avec une lettre du ministre Jean-Michel Blanquer et un guide de 132 pages (Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP), ces recommandations marquent clairement un retour aux « fondamentaux » : apprentissage par cœur, calcul mental, copie, dictée et retour à la méthode syllabique pure y figurent en bonne place. Voici l’essentiel des pratiques recommandées aux enseignants :

  • calcul : apprendre à compter et découvrir les nombres écrits à l’école maternelle, comprendre le sens des quatre opérations – addition, division, multiplication, soustraction – au cours préparatoire et s’entraîner dès le cours préparatoire au calcul mental au moins quinze minutes par jour ;
  • grammaire et vocabulaire : dictée quotidienne, exercices individuels, travail en groupe ;
  • lecture : écoute des textes lus par le professeur, compréhension des sens explicite et implicite des textes, correspondance lettres-son, identification des mots, lecture à voix haute et lecture silencieuse, lecture de textes de plus en plus longs, récitations ;
  • résolution des problèmes mathématiques : comprendre le problème posé, émettre des hypothèses pour le résoudre, discuter avec le professeur de la méthode et des résultats trouvés.

Et voici quelques extraits du guide Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP :

« Il paraît souhaitable que les élèves écrivent lors de deux séances quotidiennes qui sont complétées par une dictée. La durée de ces séances oscille entre 10 et 20 minutes selon la période de l’année. » (p. 62)

« L’erreur doit faire partie de l’apprentissage et en constituer une étape. On veillera à ce qu’elle ne soit pas perçue négativement. » (p. 70)

« Les devinettes orthographiques permettent d’identifier les principaux constituants d’une phrase simple en relation avec sa cohérence sémantique. Par exemple, “Je suis bleue. Suis-je la mer ou l’océan ?” place les élèves en situation de tenter de retrouver le sens des lettres non audibles. La devinette orthographique est écrite au tableau. Chaque élève essaie d’y répondre oralement ou à l’écrit en fonction du moment de l’année et de ses capacités. L’échange collectif clarifie la notion et permet de construire progressivement une justification grammaticale solide. » (p. 84)


Pro memoria :

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme