p@ternet

Réseau paternel

Revue de presse du 29 janvier 2018

Revue de presse


Les Humanités au cœur de l’écolePour alimenter la réflexion autour du développement de l’enseignement du grec et du latin, ainsi que du soutien à la maîtrise de la langue, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer avait confié en septembre 2017 à David Bauduin (inspecteur d’académie) et Pascal Charvet (inspecteur général de l’Éducation nationale) le soin de formuler des recommandations pour valoriser les cultures et langues de l’Antiquité auprès des élèves, mieux préparer les futurs professeurs à leur enseignement et dessiner les contours d’une plateforme de ressources numériques destinée aux élèves, aux professeurs et au grand public. Le rapport sur l’enseignement des humanités a été remis officiellement au ministre aujourd’hui.

La France est un des pays d’Europe où l’enseignement des langues anciennes est le plus suivi, mais le nombre d’élèves inscrits dans les cours de grec et de latin diminue régulièrement. La réforme du collège entrée en vigueur en 2016 a fragilisé cet enseignement. Bien que la mesure prise en juin 2017 (indépendance de l’enseignement des cultures et langues de l’Antiquité vis-à-vis des enseignements pratiques interdisciplinaires) ait permis un sursaut des effectifs dès la rentrée suivante, la continuité des enseignements entre le collège et le lycée est rendue difficile par une affectation des élèves qui ne tient pas compte des options : de nombreux élèves abandonnent ainsi le grec ou le latin à leur entrée au lycée.

Or, l’enseignement des langues anciennes – notamment le grec et le latin – contribuant à une meilleure compréhension de la langue française et à l’ouverture sur le monde, il faut permettre à tous les élèves d’y accéder. Les auteurs du rapport proposent des pistes pour améliorer l’attractivité et le développement de cet enseignement en l’inscrivant au carrefour des humanités. Outre une clarification du cadre réglementaire et un encouragement à la formation de professeurs, ils proposent d’associer les pratiques théâtrales à l’apprentissage des langues anciennes et de développer l’apprentissage du lexique grâce à l’histoire des mots du cycle 3 jusqu’au cycle terminal.

S’appuyant sur les conclusions du rapport avant même sa publication, le ministre de l’Éducation nationale a publié une circulaire le 24 janvier dernier pour rappeler l’importance des langues anciennes et en préciser les conditions d’enseignement. Extrait :

« Au titre de l’enrichissement qu’apportent les [langues et cultures de l’Antiquité] à toute étude des langues, notamment celle de la langue française, l’accès à cet ne saurait être refusé à des élèves volontaires en tirant argument de leurs résultats scolaires, de leur comportement ou d’éventuelles difficultés entravant leurs apprentissages, quelles qu’elles soient. Aucune procédure de sélection ou de tirage au sort ne saurait être envisagée : les [langues et cultures de l’Antiquité] doivent pouvoir bénéficier à tous les élèves intéressés. »






L’avortement est légalisé depuis janvier 1988 au Canada. Cette étude de cohorte rétrospective a été menée en Ontario sur 431 623 adolescentes nées entre 1992 et 1999, distingués en deux groupes : celles dont les mères avaient avorté précédemment dans une période allant de quatre ans avant la naissance jusqu’aux douze ans de leur fille, et les autres adolescentes. Ont été par ailleurs analysés les avortements pratiqués chez les adolescentes entre leur douzième et leur vingtième anniversaire.

L’étude met en évidence un lien entre les avortements pratiqués chez une mère et sa fille. Chez les adolescentes dont les mères ont avorté, le risque qu’elles-mêmes avortent est deux fois plus élevé par rapport aux autres adolescentes, et ce risque augmente avec le nombre d’avortements pratiqués chez la mère.

Les auteurs avertissent toutefois qu’une étude plus poussée devrait prendre en compte d’autres facteurs tels que le niveau d’éducation, la présence du père ou la situation matrimoniale.





Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme