p@ternet

Réseau paternel

Revue de presse du 23 novembre 2017

Revue de presse




  • Aizicovici (Francine), « Chez les ouvrières, “la peur de perdre son travail” », Le Monde, nº 22664, 24 novembre 2017, p. 13.
  • Besse Desmoulières (Raphaëlle), « Les syndicats s’initient à la défense des salariées qui ont subi des agressions », Le Monde, nº 22664, 24 novembre 2017, p. 13.



Étude annuelle relative aux appels du SNATED en 2016

L’étude statistique annuelle du Service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger détaille l’activité du service : elle analyse le circuit des appels, l’évolution des flux des appels traités, la population concernée et les différentes formes de danger. 32 766 appels ont été traités en 2016, soit 90 par jour. L’étude est complétée cette année par un focus sur les appels concernant les mineurs âgés de 0 à 6 ans.


  • Collectif, Rapport d’activité GIP Enfance en danger 2016, Paris, Observatoire national de la protection de l’enfance, 23 novembre 2017.



Insee Première, nº 1675, 23 novembre 2017En 2015, 45 % des femmes et 50 % des hommes de seize ans ou plus déclaraient avoir pratiqué une activité physique ou sportive au cours des douze derniers mois. Un tiers de femmes comme d’hommes en pratiquaient une régulièrement, au moins une fois par semaine.

Entre 2009 et 2015, la part de pratiquants est passée de 40 % à 45 % chez les femmes ; elle est demeurée stable chez les hommes. Les écarts entre femmes et hommes restent pourtant élevés parmi les plus jeunes : 50 % des femmes de seize à vingt-quatre ans ont pratiqué au moins une activité physique ou sportive dans l’année, contre 63 % des hommes de cette classe d’âge.

En 2010, la marche à pied était l’activité physique ou sportive la plus pratiquée par les femmes et les hommes. Certaines disciplines restent par ailleurs peu féminisées : les femmes sont largement minoritaires parmi les adeptes de sports collectifs et de raquette alors qu’elles sont surreprésentées en danse et en gymnastique.

La majorité des pratiquants femmes comme hommes s’exercent le weekend et par leurs propres moyens. Pour les deux sexes, se distraire et rester en forme sont les principales motivations à la pratique physique ou sportive. Participer à une compétition sportive est l’apanage des jeunes hommes, ces derniers déclarant chercher davantage que les jeunes femmes à dépasser leurs limites.





  • Kefi (Ramsès), « Ça avance dans le bon sens », Libération, 23 novembre 2017.


  • Pascual (Julia), « On attend des femmes qu’elles manifestent de la prudence », Le Monde, nº 22664, 24 novembre 2017, p. 12.
  • Pascual (Julia), « Porter plainte, l’autre épreuve des victimes », Le Monde, nº 22664, 24 novembre 2017, p. 12.

Un commentaire

Ajoutez un commentaire
  1. les mères ne veulent pas la garde alternée, car elles ne veulent pas perdre la pension alimentaire et la CAF trop juteux et alléchant

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme