p@ternet

Réseau paternel

Précarité des femmes à l’âge de la retraite

Journal officiel de la République française, édition « Débats parlementaires – Sénat », nº 37 S (Q), 28 septembre 2017

Courteau (Roland), Question écrite nº 1360 à la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes sur la précarité des femmes à l’âge de la retraite (Journal officiel de la République française, édition « Débats parlementaires – Sénat », nº 37 S (Q), 28 septembre 2017, p. 2973).

Roland Courteau (© D.R.)

Roland Courteau (© D.R.)

M. Roland Courteau appelle l’attention de Mme la secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes sur les écarts de niveaux de vie entre les hommes et femmes retraités.

Il lui indique que les retraités représentent plus de 10 % des personnes pauvres. Une partie de ces personnes, notamment en milieu rural, vivent avec des revenus très bas. On estime ainsi à 8 % de la population le nombre de retraités vivant avec moins de 1 000 euros par mois.

Il lui précise que, dans ces conditions, nombre de retraités sont contraints d’envisager de cumuler emploi et retraite. Ainsi, d’après une enquête de la Direction de la recherche, des études et de l’évaluation statistique de septembre 2017, 478 000 personnes travaillent tout en percevant une pension de retraite grâce au dispositif « cumul emploi retraite ». Pour 50 % d’entre eux, un temps partiel permet en effet de compléter les revenus issus de leur retraite. Les revenus ainsi tirés du travail comptent, en moyenne, pour 30 % des revenus annuels des personnes cumulant emploi et retraite.

Il lui fait remarquer que, selon cette même étude, parmi l’ensemble des retraités, les femmes seules cumulant emploi et retraite sont surreprésentées par rapport aux hommes. Par ailleurs, toujours selon cette étude, si les femmes retraitées sont moins fréquemment propriétaires que les hommes retraités, l’écart se creuse au sein des personnes cumulant emploi et retraite. Cet écart se reporte surtout sur les locataires du secteur social : 10 % des femmes cumulant emploi et retraite déclarent en effet habiter en logement social, contre 4 % des hommes cumulant.

Ainsi, lui précise-t-il, les femmes, plus souvent exposées à des carrières courtes ou discontinues, semblent particulièrement pénalisées lors de leur départ à la retraite et un grand nombre d’entre elles est contraint à occuper un emploi au-delà de l’âge légal du départ à la retraite afin d’éviter de basculer dans la précarité.

Il lui demande donc quelles mesures elle entend prendre afin de réduire les inégalités hommes femmes à l’âge du départ à la retraite et quelles initiatives elle compte initier pour limiter les risques de précarisation des femmes retraitées.


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme