Revue de presse du 25 mai 2021

Revue de presse




Dares Analyses, nº 26, 25 mai 2021D’après les féministes, les inégalités entre les femmes et les hommes seraient un trait marquant du marché du travail, se traduisant par une moindre participation des femmes, des rémunérations inférieures à celles des hommes ainsi que des trajectoires professionnelles moins ascendantes. La contribution des conditions d’accès à l’emploi à ces prétendues inégalités professionnelles reste cependant encore mal connue. Une expérimentation de grande ampleur a donc été menée afin de mieux appréhender la discrimination à l’embauche selon le sexe, en envoyant des curriculum vitæ fictifs en réponse à plusieurs milliers d’offres d’emploi dans onze métiers distincts. Ces curriculum vitæ ne différaient que par le nom du candidat, de façon à éliminer l’effet de la qualité des candidatures sur les chances de rappel lors de la première phase du processus de recrutement. Les candidatures féminines et masculines portant un prénom d’origine française ont globalement reçu le même accueil de la part des employeurs : un tiers ont été rappelées, la moitié n’ont pas reçu de réponse, les autres ont été refusées. De fortes différences sont néanmoins apparues selon le niveau de qualification, les femmes étant défavorisées pour les métiers peu qualifiés tandis que l’inverse a été observé pour les métiers de cadres avec encadrement. L’introduction dans les curriculum vitæ d’informations sur la situation familiale (présence d’enfants, situation maritale) ou indiquant une période d’inactivité n’a entraîné aucune différence de traitement significative entre les candidatures féminines et masculines.




L’aliénation parentale se produit lorsqu’un enfant s’allie avec un parent et rejette l’autre de manière injustifiée à la suite de comportements aliénants. Cet article donne un aperçu de la recherche et de la théorie actuelles concernant les pertes que subissent les enfants aliénés. Les comportements parentaux aliénants modifient les croyances, les perceptions et les souvenirs de l’enfant du parent aliéné, déclenchant une cascade de pertes profondes pour l’enfant : pertes des activités et relations essentielles à un développement sain, de la communauté, de l’estime de soi, des expériences de l’enfance et de la famille élargie. Les enfants aliénés subissent souvent des pertes ambiguës et continues, et souffrent ainsi isolément d’un véritable deuil.



José Marta

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cette publication vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.