Revue de presse du 20 octobre 2020

Revue de presse

  • Auffret (Simon), « Aujourd’hui, l’enseignement est vu comme un service », Le Monde, nº 23571, 21 octobre 2020, p. 5.
  • Battaglia (Mattea), Le Nevé (Soazig), « La difficile gestion des pressions religieuses », Le Monde, nº 23571, 21 octobre 2020, p. 5.

Seuls quelques-uns des millions de spermatozoïdes éjaculés atteignent l’appareil reproducteur féminin chez les mammifères. Une équipe de chercheurs américains a mis en évidence chez la souris le rôle de la protéine CatSper1 dans la détermination des spermatozoïdes qui atteindront l’ovule et l’élimination des autres. CatSper1 est l’une des quatre protéines constitutives des cation channels of sperm (CatSper), localisés dans le flagelle des spermatozoïdes et essentiels à leur mouvement et leur survie. Les chercheurs ont développé une technique d’imagerie moléculaire tridimensionnelle in situ, laquelle, combinée avec des procédés classiques de biologie moléculaire, leur a permis d’observer le processus de sélection des spermatozoïdes dans l’appareil reproducteur des souris et de constater que seuls les spermatozoïdes dont la protéine CatSper1 était intacte pouvaient féconder un ovule. Cette découverte pourrait notamment permettre de développer des traitements contre l’infertilité.


  • Gourdon (Jessica), « Le nouveau visage des admis aux Sciences Po », Le Monde, nº 23571, 21 octobre 2020, p. 18.







  • Nunès (Éric), « La crise sanitaire pousse à la féminisation des écoles d’ingénieurs », Le Monde, nº 23571, 21 octobre 2020, p. 18.


Éric Brion

Sylvain Mirouf

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.