p@ternet

Réseau paternel

Communiqué de l’association Père Enfant Mère

Communiqué de l’association Père Enfant Mère

Père Enfant Mère

Mouvement national spontané pour l’équité parentale

Rassemblement devant le tribunal de grande instance de Grenoble

Mercredi 16 mai 2018 entre midi et 14 heures

Constat : trois couples sur quatre non-mariés se séparent. Un couple marié sur deux se sépare dans les cinq ans.

En garde classique (un weekend sur deux et la moitié des vacances), à l’âge de vingt-cinq ans, 40 % des enfants sont privés d’un père et 15 % d’une mère (Centre d’analyse stratégique, 2012). Qui peut s’en réjouir ?

Ce taux se limite à 1 % lorsqu’il y a eu résidence alternée (Institut national d’études démographiques, 2013).

Notre association milite pour l’épanouissement et la réussite des enfants, notamment après la séparation de leurs parents, ainsi que pour la satisfaction des parents.

Cela passe par le développement de la résidence alternée lorsque les conditions matérielles et affectives sont réunies, le maintien du lien parents-enfant, une plus grande implication des parents, notamment les pères, avant et après la séparation (pour autant qu’ils ne soient pas empêchés par les juges aux affaires familiales).

La résidence alternée apporte les bienfaits suivants pour les enfants : une meilleure santé, de meilleurs résultats scolaires, un statut économique futur plus élevé, une meilleure estime de soi, une plus grande stabilité financière, une plus grande mobilité sociale ascendante, un meilleur accès au monde des adultes et à l’information qu’ils peuvent transmettre, un meilleur soutien pour tous les moments difficiles de la vie…

La résidence alternée permet de lutter efficacement contre :

  • pour les enfants : l’échec scolaire, affectif, le manque de repères, la pauvreté, la délinquance, la sous-qualification, la prise de drogue, les conduites sexuelles à risque, la sexualité précoce, les divorces futurs !
  • pour les parents : l’exclusion parentale, le désinvestissement parental, le suicide, le chômage, le travail à temps partiel…

Pour la société, nos enfants représentent l’avenir, ils sont ce qu’elle a de plus précieux.


Un commentaire

Ajoutez un commentaire
  1. Votre principal adversaire dans les séparations, ce n’est pas votre ex, comme vous le pensez presque tous !
    Tous ceux qui n’ont que le principal souci de leur porte-feuille, rassurez-vous, ils vont tout faire pour mettre en échec l’entente dans les couples séparés. Tout le milieu du droit et leurs auxiliaires participent activement à mettre de l’huile sur le feu. Au passage, ils récupèrent des années de procédures rentables, parfois la corruption marche aussi.
    Ils peuvent récupérer des biens immobiliers parfois vendus aux enchères au quart de la valeur avec un seul des leurs présent !
    Vous comprenez pourquoi la justice, au lieu de s’occuper de truands, a sa principale activité dans les affaires familiales !
    Je croyais qu’en mars 2002 on avait fait une importante avancée pour la résidence alternée, mais à l’époque j’étais encore trop naïf sur la capacité du milieu du droit à contourner la loi pour ne pas l’appliquer. Malgré des arrêts de cassation qui le constatent, beaucoup de parents, d’enfants, de grands-parents… continuent d’être contraints d’alimenter ce business pour essayer de maintenir un lien familial.
    René FORNEY (17 ans de permanence à l’écoute des parents).

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme