p@ternet

Réseau paternel

Plus de 3 Français sur 4 disent non à la PMA sans père

Communiqué de presse de La Manif Pour Tous

La Manif Pour Tous

Alors que le Comité consultatif national d’éthique doit rendre un avis aujourd’hui sur la PMA sans père, un sondage OpinionWay montre qu’une très large majorité de Français (77 %) estime que l’État doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère. Et ils sont même 85 % parmi les sympathisants de La République en Marche.

« Ce sondage montre que les Français sont très largement opposés à la PMA sans père, c’est-à-dire à la PMA pour les couples de femmes ou les femmes célibataires. Cette enquête a permis de sonder les Français sur une situation réelle. Loin des acronymes flous ou des slogans prêts à penser (i.e. : “la PMA pour toutes”), cette enquête souligne l’importance du rôle du père et l’enrichissement de l’altérité père/mère pour l’enfant », selon Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

Ouvrir le débat sur la PMA sans père diviserait les Français

Ce refus clair et net de toute évolution de la législation française relative à la filiation s’explique par le souci de rassembler la société. Pour 7 Français sur 10 (69 %), ouvrir des débats sur les questions de société (mères porteuses, PMA sans père, euthanasie) aurait pour conséquence de diviser les Français.

« Alors qu’un des engagements puissants et réitérés d’Emmanuel Macron est de rassembler les Français, ces derniers indiquent ici très clairement qu’ouvrir le débat sur la PMA sans père serait contraire à cet engagement fort du nouveau président de la République », souligne Ludovine de La Rochère.

À l’instar de son prédécesseur, Emmanuel Macron mécontenterait les Français en ouvrant un débat sur la filiation. Il ferait à l’évidence une erreur majeure, contraire à sa volonté d’apaisement et de rassemblement populaire.

La PMA sans père ne fait pas partie des chantiers prioritaires pour les Français, bien au contraire

S’ils se déclarent clairement réticents à tout débat de société, les Français ne cachent pas leur priorité en matière d’action gouvernementale : la lutte contre le chômage, le terrorisme, l’insécurité et la délinquance, la moralisation de la vie politique et le rétablissement des comptes publics. Ils souhaitent aussi la révision de la politique migratoire, la protection de l’environnement et la réforme du système scolaire et du système des retraites. L’ouverture d’un débat sur la filiation n’est attendue que par 2 % de la population. « Les choses sont claires. Les Français attendent du Président de la République une action régalienne. Ils souhaitent un moratoire sur les questions de société, en particulier sur les questions de filiation. Ils sont d’ailleurs satisfaits par la législation actuelle et s’opposent de manière massive (77 %) à la PMA sans père », rappelle Ludovine de La Rochère.


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2017 p@ternet Frontier Theme