Revue de presse du 16 septembre 2021

Revue de presse


  • « Impact de la crise sur le budget des familles. Été 2021 », Union nationale des associations familiales, 16 septembre 2021.






  • Collectif, GREVIO Baseline Evaluation Report Poland, Strasbourg, Secretariat of the monitoring mechanism of the Council of Europe Convention on Preventing and Combating Violence against Women and Domestic Violence, 16 septembre 2021.

GREVIO Baseline Evaluation Report Poland

« 195. GREVIO urges the Polish authorities to take all appropriate measures, including legislative measures where necessary, to ensure that all relevant professionals, including social workers, members of the judiciary and members of the Teams of Court Specialists (OZSS), when deciding on custody and visitation:

  • are duly aware of and take into account the negative impact on children of witnessing violence by one parent against the other;
  • refrain from the use of concepts related to “parental alienation” or equivalent which consider mothers who invoke the violence suffered at the hand of the father of the child as “unco-operative” or blame them for the poor relationship of the child with the father;
  • incorporate a process for screening cases for a history of violence by one parent against the other and whether it has been reported;
  • take steps to ensure that procedures and decisions do not endanger the safety of women victims of intimate partner violence, in particular by disclosing their place of residence »

The Myth of Invisible MenLe Child Safeguarding Practice Review Panel a examiné des cas graves en matière de protection de l’enfance, lorsqu’un enfant est mort ou a subi de graves sévices et qu’un abus ou une négligence a été reconnu ou suspecté. Ayant impliqué plus de trois cents praticiens dans dix-neuf zones géographiques et donné lieu à une série de tables rondes avec des organisations parties prenantes, cet examen a plus particulièrement porté sur vingt-trois bébés gravement blessés ou tués par leur père, leur « beau-père » ou tout homme qui était chargé de s’en occuper. L’objectif était de comprendre ce qui avait conduit ces derniers à faire du mal à ces enfants et ce qui pourrait être fait pour empêcher des incidents similaires.

Les principales conclusions montrent que si le bien-être et la santé maternels doivent rester l’objectif principal des services de maternité, une attention insuffisante aux hommes ne permet guère à ces derniers d’être des pères actifs et engagés. Un travailleur social a même reconnu : « The man is not on my caseload » (p. 38). Le Child Safeguarding Practice Review Panel demande donc que les services de maternité travaillent avec les pères afin que les facteurs de risque importants, tels que les problèmes de santé mentale, la toxicomanie et la violence domestique, soient pris en compte et que les pères se voient offrir un soutien avant la naissance d’un bébé.

Le psychologue clinicien Elie Godsi a interrogé huit hommes reconnus coupables d’avoir tué ou causé de graves sévices à un bébé et purgeant actuellement une peine de prison. Le but de ces entretiens était d’examiner les expériences de ces hommes de leur propre enfance ainsi que leurs relations avec les institutions et professionnels de l’enfance. Une étude de cas montre comment des antécédents de consommation de drogue, de problèmes de santé mentale et de violence d’un père n’avaient pas été suffisamment pris en compte par les institutions avant la naissance de son bébé :

« Father AB was mentally unwell. He had been hearing voices telling him to harm others, he had chronic sleep disturbance and continued to smoke cannabis. His compliance with any prescribed medication was poor and his engagement with mental health services very erratic. The information about his risk was there and well documented in his medical records and yet, none of this was communicated with children’s services when he became a prospective and then new father. »

Godsi (Elie), Psychologist report: National Review of Non-Accidental Injury in under 1s, Londres, Child Safeguarding Practice Review Panel, 16 septembre 2021, p. 17.

Les recommandations suivantes sont faites au gouvernement britannique :

  • l’engagement des pères devrait être intégré dans les politiques actuelles et futures, notamment le Troubled Families Programme et le travail de suivi de l’initiative The best start for life: a vision for the 1,001 critical days ;
  • un projet pilote devrait être financé pour travailler de manière holistique avec les futurs pères qui présentent des facteurs de risque connus, en leur fournissant des services de santé périnatale, des services locaux de santé mentale et de toxicomanie, ainsi que des initiatives locales pour lutter contre la violence domestique, dans un cadre collectif et intégré ;
  • des recherches supplémentaires devraient être menées sur les antécédents, les caractéristiques et les facteurs déclencheurs des hommes auteurs de sévices graves, afin de savoir comment les praticiens peuvent interagir plus efficacement avec ceux qui pourraient présenter un risque potentiel pour les bébés dont ils s’occupent.



Vincent Fichot

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cette publication vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.