p@ternet

Réseau paternel

Revue de presse du 8 février 2018

Revue de presse




  • Chassé (Floriane), Fromentin (Xavier), « Finaliser le divorce et les règlements financiers entre époux en un rendez-vous : pistes et contraintes », Solution Notaire Hebdo, nº 4, 8 février 2018, pp. 18-20.

PMA. Réflexion sur l’extension aux couples de femmes et aux femmes seules

L’extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femme et aux femmes seules est l’objet d’un débat brûlant. Ce livret fait le point sur les arguments avancés de part et d’autre, avec un propos documenté par l’avis d’experts, des études scientifiques et des rapports officiels. Outil de discernement, il met en lumière les tenants et les aboutissants de l’extension de la procréation médicalement assistée, et aborde différents aspects du problème : la comparaison avec l’adoption, la comparaison avec la législation d’autres pays, la question de la justice sociale, etc.


  • Fabre (Clarisse), « Quotas, malus, budget : le plan de Françoise Nyssen pour l’égalité femmes-hommes », Le Monde, nº 22730, 9 février 2018, p. 17.


Cette thèse en deux articles vise à mieux saisir la nature des changements psychiques et le processus de changement susceptibles de survenir lors de la transition à la paternité. L’auteur s’est intéressé aux modifications qui se produisent sur le plan des représentations mentales de soi, de la conjointe, du père et de la mère de la famille d’origine. Elle a cherché à mieux comprendre comment devenir père et – en quelque sorte – prendre la place de son père dans l’enchaînement des générations peuvent induire un travail psychologique et modifier les représentations mentales des figures nommées. Il est largement reconnu que les pères jouent un rôle important dès la grossesse, qu’ils influencent positivement le développement de l’enfant dès les premiers moments et que leur état d’esprit modifie leur manière d’exercer leur rôle. Pourtant, les connaissances sur les changements intrapsychiques de la paternalisation demeurent limitées.

Le premier article constitue un bilan des connaissances sur ce thème. La rareté des études sur le sujet combinée au nombre relativement important de publications théorico-cliniques et d’études sur des aspects connexes de la paternité publiées depuis les années 1950 a conduit à opter pour une recension couvrant la période allant des années 1950 à juin 2012. L’objectif était de faire un bilan exhaustif des connaissances. Puisque la recension couvrait une longue période de temps, il est apparu nécessaire de mettre en relief l’évolution des connaissances et des manières de réaliser la recherche. Pour ce faire, l’auteur a procédé de façon historique et retenu les écrits les plus près du thème pour chaque décennie.

Le second article expose les résultats d’une étude à laquelle treize hommes ont participé. Les données ont été recueillies par le biais de quatre entretiens entre le sixième mois pre-partum et le cinquième mois post-partum. Les données ont fait l’objet d’une analyse de contenu semi-automatisée. L’auteur a obtenu deux séries de résultats évoquant deux types de travail psychologique : l’un organisé selon une logique générationnelle, et l’autre selon la logique des lignées maternelle et paternelle des représentations. Ces résultats suggèrent que le travail psychologique de la paternalisation se décline en différentes strates.

Francesco Arcuri vs Juana Rivas


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme