p@ternet

Réseau paternel

Revue de presse du 28 août 2017

Revue de presse



  • Collas (Aurélie), « Le ministre de l’éducation lance la rentrée par une polémique sur la lecture », Le Monde, nº 22589, 29 août 2017, p. 10.

Le Monde, nº 22589, 29 août 2017, p. 10


Insee Première, nº 1663, 28 août 2017Selon cette étude publiée par l’Institut national de la statistique et des études économiques, la France comptait 28,5 millions de ménages en 2013, soit 4,2 millions de plus qu’en 1999. Cette hausse est due pour moitié à la croissance de la population, et pour moitié à la réduction de la taille des ménages. Les ménages, constitués des personnes partageant le même logement, sont en effet de plus en plus petits : ils comportaient en moyenne 2,2 personnes en 2013, contre 2,4 en 1999. Plus d’un tiers étaient constitués d’une seule personne, un tiers de deux personnes et à peine un tiers de trois personnes ou plus. À l’œuvre depuis les années 1970, ces évolutions découlent des changements dans les modes de vie (diminution des familles nombreuses, hausse des divorces et séparations, etc.) et du vieillissement de la population.

En 2013, 34,7 % des logements étaient occupés par une seule personne, soit 10 millions de personnes. Parmi ces personnes qui vivent seules, 57 % étaient des femmes. Cette prépondérance féminine est toutefois en baisse : 135 femmes pour 100 hommes étaient dans ce cas en 2013, alors qu’elles étaient 168 en 1990 et 148 en 1999. Les personnes âgées de plus de soixante-quize ans sont celles qui vivent le plus souvent seules (38 %) ; il s’agit là aussi majoritairement de femmes (48 %), davantage confrontées au veuvage que les hommes (21 %).

33 % des ménages étaient constitués de deux personnes, soit 18,7 millions d’habitants. Ce nombre a augmenté de 24 % par rapport à 1999. Les couples, mariés ou non, en représentent la grande majorité (78 %).

28 % des ménages comprenaient une famille avec au moins un enfant mineur. Le nombre de couples avec enfants est resté stable depuis 1999, tandis que le nombre de familles dites « monoparentales » n’a cessé d’augmenter, représentant désormais plus d’une famille sur cinq : elles étaient 1,8 million en 2013 contre un million en 1990 (+ 87 % en vingt-trois ans). Plus de 2,8 millions d’enfants vivaient dans ces familles, dont 12,3 % avant trois ans, 20 % entre six et dix ans et 25,9 % entre quinze et dix-sept ans.

Le nombre des ménages au-delà de quatre personnes diminue. Alors qu’ils représentaient un ménage sur cinq dans les années 1960 et un sur dix en 1990, leur proportion est passée à un sur seize en 2013.

Enfin, 1,5 million de personnes sont considérées « hors ménage » par l’Institut national de la statistique et des études économiques. Cette catégorie regroupe notamment les personnes résidant en foyer de jeunes travailleurs, en habitation mobile, en internat, en maison de retraite ou qui sont sans domicile.



Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme