p@ternet

Réseau paternel

Extension de la PMA : le Comité d’éthique partagé

Communiqué de presse des Associations familiales catholiques

Associations familiales catholiques

Le Comité consultatif national d’éthique a rendu aujourd’hui un avis consultatif majoritairement favorable à l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes.

Cet avis attendu depuis 2013 et toujours reporté jusqu’ici, compte tenu de la gravité des enjeux, n’a pas fait l’unanimité au sein même du Comité consultatif national d’éthique. Plusieurs sages ont émis une opinion divergente.

En 2011, le législateur avait considéré la procréation médicalement assistée comme une réponse possible à l’infertilité médicale, par définition non choisie et non voulue.

Les Associations familiales catholiques estiment dangereux de modifier cet équilibre, pour répondre aux pressions de lobbies qui militent pour un « droit à l’enfant ». Des techniques médicales destinées à soigner des pathologies se trouveraient ainsi utilisées pour créer artificiellement une fertilité de convenance.

Les Associations familiales catholiques ne peuvent pas non plus admettre les conséquences d’une éventuelle généralisation de la procréation médicalement assistée. Celle-ci déboucherait inévitablement sur l’autorisation de la gestation pour autrui, négation de la dignité de la femme, de la maternité et du droit des enfants à connaître leur père et leur mère.

Ouvrir la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes, c’est délibérément priver de père un enfant, alors même que de plus en plus de professionnels de l’enfance (pédopsychiatres, services d’adoption…) soulignent l’importance de la place du père et de l’accès aux origines dans la construction de l’enfant.

Les Associations familiales catholiques attendent du Président de la République qu’il ne rouvre pas des débats de société qui ont contribué à la division du pays, à l’heure où toutes les énergies doivent être mobilisées vers la réconciliation, l’amélioration du sort des plus défavorisés et le bien commun.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 1999-2017 p@ternet Frontier Theme