p@ternet

Réseau paternel

Combien d’adhérents à SOS PAPA ?

SOS PAPA

En vue de la prochaine réunion de la conférence départementale des mouvements familiaux qui se tiendra le jeudi 22 juin prochain, l’Union départementale des associations familiales de Paris vient de diffuser la liste de ses différentes composantes, avec le nombre de leurs adhérents et des suffrages représentés [1]. Nous reproduisons cette liste ci-dessous, en classant les associations par ordre d’importance :

Associations Adhérents Suffrages
Fédération de Paris de Familles de France 2606 6741
Fédération des associations familiales catholiques 2379 7413
Association des familles de la Banque de France 2004 4035
Les Papillons blancs de Paris 687 1771
Mouvement mondial des mères 681 2818
Association Jumeaux et plus 660 2799
SOS PAPA 573 2010
Associations familiales laïques 520 1178
La Famille du Cheminot 434 1114
Association de la médaille de la famille française 415 893
École des grands-parents européens 298 566
Enfance et famille d’adoption 284 738
Associations familiales protestantes 247 795
Association des familles homoparentales 246 605
Confédération syndicale des familles 219 551
Fédération syndicale des familles monoparentales 183 538
Association des veufs et veuves de Paris 166 195
Vacances et Familles 75 128 517
Union des familles laïques 103 257
La Luciole 75 150
Association Jonathan Pierres Vivantes 71 148
Association régionale des parents d’enfants déficients auditifs 52 133
Familles rurales 35 70
Association Défense de la famille et de l’individu 11 22

En nombre d’adhérents, l’association SOS PAPA occupe la septième place sur vingt-quatre. Ce classement peut sembler très valorisant pour la défense des pères indûment séparés de leurs enfants, mais la réalité diffère quelque peu de l’apparence…

Il convient d’abord de rappeler que l’agrément de principe de SOS PAPA par l’Union nationale des associations familiales en novembre 2005 n’a jamais été rendu définitif, faute pour SOS PAPA d’avoir pu remplir à ce jour les conditions nécessaires : vingt implantations départementales et mille adhérents sur l’ensemble du territoire (voir le communiqué du 24 novembre 2005). De ce fait, SOS PAPA est toujours reléguée au rang d’« association invitée avec voix consultative », qui ne lui permet pas de faire valoir l’intérêt de ses membres.

Par ailleurs, le nombre d’adhérents publié ici ne devrait comptabiliser que les seuls parisiens stricto sensu. Or, faute d’implantations départementales suffisantes, SOS PAPA a depuis longtemps l’habitude de grouper la plupart de ses adhérents dans une seule liste départementale, ce qui, en l’occurrence, arrange bien l’Union départementale des associations familiales de Paris dont les effectifs sont ainsi artificiellement gonflés. En réalité, sur les 573 adhérents déclarés par SOS PAPA pour l’année 2016, il n’y a guère qu’environ 15 % de parisiens, le reste se répartissant de façon à peu près égale entre franciliens et provinciaux.

Enfin, à cet effectif somme toute dérisoire au regard du nombre effarant des séparations parentales (près de 200 000 enfants concernés chaque année), il faut ajouter ceux des autres structures associatives portant le nom SOS PAPA et procédant à des déclarations séparées auprès de l’Union nationale des associations familiales : plus de 300 adhérents pour SOS PAPA Nord Picardie, une vingtaine pour SOS PAPA 68 et quelques dizaines pour SOS PAPA 78. Pas brillant…

Notes

1. Dans les associations familiales, l’article L211-9 du Code de l’action sociale et des familles dispose que chaque famille porte un nombre de voix calculé en fonction notamment du nombre d’enfants mineurs et handicapés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 1999-2017 p@ternet Frontier Theme