p@ternet

Réseau paternel

Le papa qui voulait partir en vacances avec ses enfants (Rodez-Compiègne)

Communiqué de presse de SOS PAPA

SOS PAPA

« Philippe Lhéritier, père de Pauline [1], 16 ans, Simon, 14 ans, et Caroline, 12 ans, n’a pas vu ses enfants depuis les dernières vacances de février. Aujourd’hui, il vient à Rodez pour tenter de les récupérer.

« Philippe Lhéritier et son ex-compagne, qui vivent alors à Compiègne, se séparent en 2002. La mère des enfants récupère la garde, et leur père obtient un droit de visite et d’hébergement pour les weekends et le mercredi. Il est déjà compliqué pour Philippe Lhéritier de voir ses enfants, et plusieurs plaintes pour non-présentation sont déposées. Les plaintes n’ont, selon lui, jamais abouti. Puis, à l’été 2014, la mère obtient l’autorisation de déménager, et elle part pour Rodez avec les enfants. Pour Philippe Lhéritier, cette manœuvre a surtout pour objectif de “réduire le contact, et supprimer le droit de garde des weekends et du mercredi”. Suite à ce déménagement, un nouveau jugement est prononcé, pour organiser les droits de visite et d’hébergement : Philippe verra ses enfants pour la totalité des vacances scolaires, et la moitié des vacances de Noël et d’été.

« Les vacances de la Toussaint, puis de Noël et de février passent. C’est la dernière fois que Philippe Lhéritier a vu ses filles. En effet, lorsqu’il se présente au domicile de leur mère aux vacances de Pâques en avril dernier, il raconte : “elle a refusé de me les présenter. Elle m’a interdit de les voir ou de leur parler”. Depuis, cadeaux d’anniversaire, lettres et SMS restent sans réponse. Finalement, Simon viendra en avril, mais son père explique qu’il n’a depuis eu “aucun contact spontané de sa part”.

« Le 9 juillet dernier, Philippe Lhéritier savoir qu’elle ne lui présentera pas ses filles, comme il était prévu, le 31 juillet. “Simon viendra, Pauline passera quinze jours avec nous, mais la petite non”.

« Alors, Philippe Lhéritier viendra à Rodez le 31 juillet prochain. “Si elle ne me présente pas mes enfants, je ne bougerai pas”. Après avoir porté plainte pour non-présentation d’enfant, Philippe Lhéritier ne compte pas s’arrêter là : “Je me mettrai devant sa boutique avec un panneau. Je ne demande que le droit de garde, et porter plainte n’a rien fait. Il n’y a aucune raison à ce que je ne vois plus mes enfants. À part la volonté d’une mère de garder ses enfants pour elle”. »

© O.L., La Dépêche, 31/07/2015

Jean Latizeau, Président

Note

1. Les prénoms des enfants ont été modifiés.

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme