Publications recensées en mai 2019

Magazines

Lettre de la Conférence nationale des mouvements familiaux, nº 46, mai 2019

  • Lettre de la Conférence nationale des mouvements familiaux, nº 46, mai 2019.

Nous signalons à l’attention de nos lecteurs l’intéressante réflexion de la Fédération nationale des associations familiales protestantes sur les dangers du service national universel (p. 3) ainsi que la pénible logorrhée de l’actuel président de l’association SOS PAPA (p. 16). Afin que soit appréciée toute la saveur de cette dernière communication, nous livrons ici quelques informations complémentaires.

Concernant l’« action forte du mouvement » évoquée au point 1, nous renvoyons nos lecteurs à notre mise au point du 17 novembre 2018.

Le petit compte-rendu de l’« assemblée générale » du dimanche 16 décembre 2018 appelle quant à lui des précisions, ce d’autant qu’aucun compte-rendu officiel n’a été envoyé aux adhérents de l’association – tout comme les années précédentes, d’ailleurs. La date, en début de vacances scolaires, avait bien sûr été choisie pour que le nombre de participants soit le plus faible possible : de fait, seuls douze adhérents étaient physiquement présents, trois autres étant représentés par procuration. Le même procédé avait été utilisé lors de la précédente « assemblée générale » de 2016 – celle de 2017 n’ayant tout simplement pas eu lieu – avec un résultat similaire. Le choix d’une date en fin d’année ôte également tout intérêt aux rapports d’activité et financier portant sur un exercice (2016-2017 en l’occurrence) déjà très éloigné, ainsi qu’à la présentation d’actions pour l’année courante… qui s’achève. Il n’est pas interdit de penser qu’il s’agit là d’une volonté délibérée de l’actuel président de l’association SOS PAPA

Quoi qu’il en soit, ladite association compterait environ 600 adhérents à jour de cotisation et réaliserait environ 72 000 euros de recettes, essentiellement composées des cotisations extorquées aux adhérents. Aucun détail n’a bien sûr été fourni quant à l’utilisation de ces fonds… Se maintenant peu ou prou au fil des ans, le nombre d’adhérents d’une association bientôt trentenaire et qui se targue d’être l’« unique association nationale dans son domaine » (ce qui est malheureusement vrai) laisse songeur et illustre bien la déliquescence de la paternité dans notre pays. Ce d’autant que la plupart de ces adhérents ne font que passer dans l’association : éloignés de toute perspective militante, uniquement préoccupés de trouver le bon avocat qui les tirera de leur détresse, ils ne renouvellent pas leur cotisation (un renouvellement qui n’est d’ailleurs jamais sollicité !) et disparaissent dans la nature, bien souvent déçus par les prestations de l’association.

Le prétendu renforcement des représentations régionales ne justifie toujours pas le nombre de « 40 Délégations ! » affiché depuis des années à la une du site officiel de l’association. Nous en avons compté aujourd’hui une petite vingtaine et chacun peut aisément vérifier que la plupart ne sont que des coquilles vides, confiées à des bénévoles de passage dont l’unique tâche est d’extorquer 130 euros de cotisation à des pères déboussolés afin de les mettre en relation avec des escrocs avocats parisiens en quête de gibier facile.

40 Délégations

40 Délégations !

Enfin, force est de constater que les interventions promises après le grand débat n’ont pas eu lieu…

Faire un don

Totalement indépendant, ne bénéficiant à ce jour d’aucune subvention publique et ne vivant que de la générosité privée, P@ternet a besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer, et se développer. Si cet article vous a intéressé, vous pouvez soutenir P@ternet grâce à un don ponctuel en cliquant sur l’image ci-dessous.

helloasso

Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.