p@ternet

Réseau paternel

Les candidats ne prennent pas en compte les discriminations fondées sur le sexe

Communiqué de presse du Groupe d’études sur les sexismes

Groupe d’études sur les sexismes

Les candidats ne prennent pas en compte les discriminations fondées sur le sexe : aucune consigne de vote pour les présidentielles

Après consultation des programmes, et malgré une intervention directe auprès des candidats à l’élection présidentielle, le Groupe d’études sur les sexismes constate que les discriminations fondées sur le sexe ne sont prises en compte par aucun d’entre eux.

En effet, aucun candidat ne formule la moindre proposition pour améliorer, voire même seulement étudier, l’un des problèmes suivants : paternités imposées, occultation des victimes masculines dans les programmes d’action contre les violences, éloignement des pères et des enfants suite aux procédures de divorce, prolifération des fausses accusations de violences physiques ou sexuelles, sous-performance des élèves garçons à l’école.

Cette indifférence est loin d’être compensée par la proposition très positive d’accroître la durée du congé paternité, faite par de rares candidats.

En conséquence, le Groupe d’études sur les sexismes ne donne aucune consigne de vote. Il appelle les victimes de ces discriminations à se rassembler pour constituer une force susceptible de contraindre enfin les politiques à les prendre en considération.

Groupe d’études sur les sexismes
23b allée des Platanes
69500 BRON
g-e-s[at]laposte.net


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2018 p@ternet Frontier Theme