p@ternet

Réseau paternel

Dominique Bertinotti : un autre mauvais coup en préparation à l’encontre de l’égalité parentale ?

Communiqué de presse de SOS PAPA

SOS PAPA

Dominique Bertinotti (© Jean-François Deroubaix)

Dominique Bertinotti (© Jean-François Deroubaix)

SOS PAPA apprend avec stupéfaction que Mme la Ministre déléguée à la Famille lancerait quatre nouveaux « Groupes de travail » afin en particulier de créer un « statut du beau-parent ».

Il est absurde d’envisager un renforcement des droits de quelque tiers que ce soit envers les enfants de couples séparés, tant que le droit des pères à co-éduquer leurs enfants (c’est-à-dire à parité de temps) continue d’être massivement bafoué.

Les hommes ont en effet un droit de moins que les femmes. Pour preuve :

Selon les derniers chiffres officiels connus [1], quand le parent de sexe masculin souhaite un hébergement égalitaire (résidence alternée), celui-ci est toujours accordé par les juges quand la mère est d’accord, mais n’est accordé que dans une faible proportion quand la mère s’y oppose.

Les pères sont ainsi massivement marginalisés, et l’INED a révélé cette année que 20 % des enfants, soit des millions, finissaient par ne plus voir leur père [2]. Il est évident que tout renforcement des droits de tiers envers les enfants ne fera qu’augmenter cette marginalisation des pères, tant qu’une nouvelle loi ne garantira pas rigoureusement à ces derniers un strict principe d’égalité.

En outre, parmi ces quatre nouveaux « Groupes de travail », celui présidé par le magistrat Marc Juston porte sur la coparentalité et la médiation. Mme Bertinotti oublie à nouveau qu’elle a lancé conjointement en juillet, avec sa collègue de la Justice, un Groupe de travail Coparentalité (dont SOS PAPA fait partie), censé prendre fin en novembre, et dont certaines séances sont précisément consacrées à la médiation.

Il est vrai que Mme Bertinotti avait déjà tenté de court-circuiter les travaux de ce Groupe de travail Coparentalité en déclarant dès septembre à la presse quelles conclusions elle approuverait et celles qui ne lui plairaient pas [3] !

Jean Latizeau, Président SOS PAPA National

Notes

1. Cf. Moreau (Caroline), Munoz-Perez (Brigitte), Serverin (Évelyne), « La résidence en alternance des enfants de parents séparés devant les juges aux affaires familiales. Enquête sur un échantillon de décisions prononcées par les JAF du 13 au 24 octobre 2003 », Études et Statistiques Justice, nº 23, 2004 (format PDF, 284 Ko, 55 p.).

2. Cf. Régnier-Loilier (Arnaud), « Quand la séparation des parents s’accompagne d’une rupture du lien entre le père et l’enfant », Population & Sociétés, nº 500, mai 2013 (format PDF, 1.30 Mo, 4 p.).

3. Cf. Marmouyet (Françoise), « Dominique Bertinotti : “Systématiser la garde alternée est une fausse bonne idée” », La Croix, 13 septembre 2013 ; Latizeau (Jean), Lettre ouverte à Mme Dominique Bertinotti, Ministre déléguée à la Famille, 16 septembre 2013.


Laissez un commentaire (respectez les règles exposées dans la rubrique “À propos”)

© 1999-2017 p@ternet Frontier Theme