p@ternet

Réseau paternel

L’affaire de Cestas (les trois coups…)

Cestas

Un jour doux et gris se lève sur Cestas. Confiants en la « parole d’officier » donnée hier soir par le lieutenant-colonel Gérard, les journalistes sont rares à l’aube de ce lundi…

Les gendarmes, qui s’étaient reculés dimanche pour qu’André Fourquet se sente totalement isolé, se sont rapprochés dans la nuit. À 7 h 45, sous les ordres du commandant François Cardeilhac, deux half-tracks chargés d’hommes armés en tenue de combat, la poitrine protégée par un gilet pare-balles, se mettent en route et s’engagent dans le chemin conduisant à la maison d’André Fourquet.

Les half-tracks s’arrêtent à 80 mètres de la maison. Le commandant François Cardeilhac descend pour lancer les ultimes sommations. Deux détonations retentissent avant qu’il ait eu le temps d’ouvrir la bouche. L’assaut est aussitôt lancé. Les blindés s’approchent, les gendarmes ouvrent une brèche dans les volets et lancent des grenades lacrymogènes à l’intérieur de la maison. Dans ce tintamarre assourdissant, personne n’entend un troisième coup de feu.

Assaut de la ferme du Sayet à Cestas

© D.R.

Une fois la porte défoncée à coups de crosses, le commandant François Cardeilhac pénètre le premier dans la maison et découvre trois corps ensanglantés. Étendus immobiles sur leur lit, Aline et Francis Fourquet ont chacun reçu un coup de fusil dans la tempe. Ayant ensuite retourné l’arme contre lui, leur père gît au sol, râlant, la gorge arrachée, son arme à ses côtés. Francis a toujours les yeux ouverts, Aline est sans connaissance, mais tous respirent encore.

Évacuation d'André Fourquet sur une civière

© D.R.

Le commandant François Cardeilhac appelle immédiatement les pompiers et leurs ambulances. Après que les pompiers aient emporté les victimes, la maison est fermée et gardée en attendant l’arrivée du Parquet qui doit poursuivre son information. Rapidement transportés à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux, André Fourquet et son fils meurent au cours du transfert. Aline est encore en vie au moment de son admission ; des chirurgiens décident de l’opérer mais elle décède à midi des suites de ses blessures.

Revenu vers 8 h 30 au P.C. de la gendarmerie, le commandant François Cardeilhac, bouleversé, raconte difficilement ce qu’il a vu. Aux questions qui lui sont posées, il répond seulement : « Je ne comprends pas… Je ne sais pas… J’ai tout essayé pour les avoir vivants… Surtout les enfants… »

Micheline Berton, l’ex-épouse d’André Fourquet, est informée de l’issue tragique du siège vers 9 heures par la radio. Elle se rend aussitôt à l’hôpital Pellegrin, où elle apprend la mort de ses enfants. Dans l’après-midi, elle est reçue par le juge des enfants.

La justice n’est plus bafouée et l’ordre règne. Enfin. N’est-ce pas l’essentiel ?

Cimetière

© D.R.

Cependant, la paix des cimetières provoque de nombreuses et vives réactions. Les standards téléphoniques des stations de radio sont assaillis par les appels d’auditeurs indignés. Plusieurs parlementaires annoncent leur intention interpeller les pouvoirs publics. Le premier à passer à l’acte est Pierre Marcilhacy, sénateur de la Charente, qui remet à la présidence du Sénat une question écrite au ministre de la justice, René Capitant.

Pierre Marcilhacy

Pierre Marcilhacy (© D.R.)

Marcilhacy (Pierre), Question écrite nº 8266 au ministre de la justice

René Capitant

René Capitant (© D.R.)

 

Revue de presse – France

Il convient évidemment de tenir compte de l’heure de publication des différents médias présentés ici. Seuls les médias vespéraux sont en mesure de rapporter les événements de ce matin.


Logo France Inter 1967Onze sujets sont traités au journal radiophonique de 20 h 00 sur France Inter, présenté par Yves Mourousi. Commentée par Éric Couderc, l’affaire de Cestas est à la troisième place. On entend notamment une déclaration du colonel Jean Lepoivre, commandant la circonscription régionale de gendarmerie d’Aquitaine, sur la conclusion de cette affaire.


La Nouvelle République du Centre-Ouest, nº 7426, 17 février 1969, p. 1Bien que le journal ait été publié avant le dénouement tragique exposé plus haut, la une de La Nouvelle République du Centre-Ouest (nº 7426) arbore un titre prémonitoire : « Durcissement et impatience à Cestas »…


Le Parisien libéré, nº 7610, 17 février 1969, p. 1En tête de la une du Parisien libéré (nº 7610), illustrée par une photographie de Micheline Berton, l’ex-femme d’André Fourquet, un encadré donne encore de l’espoir.

« Cestas : Seule, la mère des enfants pourrait peut-être les sauver…

« Mais le forcené persiste à vouloir tuer son ex-femme !” »


La République des Pyrénées, nº 7452, 17 février 1969, p. 1À la une de La République des Pyrénées (nº 7452), on trouve également un titre prémonitoire…

« Cestas : les gendarmes veulent donner l’assaut mais Fourquet menace de tuer ses enfants »

L’article sur deux colonnes en page 19 résume la journée d’hier et annonce « une reprise en main plus brutale de la situation ». Le plumitif de service suspecte André Fourquet et ses enfants de ripailler avec force « jambons et confits d’oie », le lait apporté par les gendarmes ne servant qu’à améliorer l’ordinaire…


Sud-Ouest, nº 7613, 17 février 1969, p. 1À la une du grand quotidien régional Sud-Ouest (nº 7613), c’est bien sûr l’exploit de Jean-Gérard Maingot qui occupe la tribune, illustrée par ce que nous savons maintenant être la dernière photographie d’André Fourquet et ses enfants vivants.

« EXCLUSIF
« Notre collaborateur J.-G. Maingot est parvenu à pénétrer dans la retraite de “l’assiégé” de Cestas

« Trente minutes d’entretien avec André Fourquet

« “Si ma femme revient je relâche les gosses” »

Cet entretien est publié à la page 18. Nous n’en citerons ici que ce qui nous en paraît être l’acmé, les sentiments des enfants :

« – Demandez-leur, me dit Fourquet, avec qui ils veulent être.

« – Je veux vivre avec papa.

« – Moi aussi.

« – Et mourir, aussi ?

« Les deux “oui” fusent, dans deux sourires. Deux sourires d’enfants qui disent oui à la mort. Invraisemblable, et pourtant… je les ai vus…

« – Tu sais ce que c’est, mourir ?

« Francis me toise, un peu éberlué…

« – Oh…

« – Et toi, Aline…

« – Oui, bien sûr…

« André Fourquet revient près de nous. Il s’est éloigné jusqu’à la porte “pour laisser les enfants répondre seuls”. »

À la même page, on lit également un billet de François Rivière décrivant l’« absurde partie de cache-cache » qui se jouait hier entre « Fourquet, les gendarmes… et les journalistes », ainsi qu’une analyse graphologique de l’engagement écrit remis par André Fourquet à Jean-Gérard Maingot : « Si ma femme revient je relâche les gosses ». L’experte sollicitée par Sud-Ouest est Jacqueline Grossin, auteur de Études et silhouettes graphologiques (Toulouse, Imprimerie régionale, 1955), qui vient de publier Les Rostand. Essai graphologique (Marcq, Vie et action, février 1969). Sud-Ouest ne nous autorise malheureusement pas la reproduction de ces articles ici…

 

Revue de presse – Allemagne

Darmstadt

The Stars and Stripes, vol. 27, nº 303, 17 février 1969, p. 1The Stars and Stripes (vol. 27, nº 303), quotidien des forces armées des États-Unis à l’étranger, dont l’édition européenne est publiée à Darmstadt, reproduit une dépêche de l’agence Associated Press au bas de la page 24. Même si un assaut « is not excluded », on espère encore « that hunger would precipitate [André Fourquet’] surrender ».

The Stars and Stripes, vol. 27, nº 303, 17 février 1969, p. 24

 

Revue de presse – Pays-Bas

Amsterdam

Algemeen Handelsblad, nº 45962, 17 février 1969, p. 1Le quotidien libéral amstellodamois Algemeen Handelsblad (nº 45962) publie une compilation de dépêches provenant de l’Agence France-Presse et de Reuters en page 5.

Algemeen Handelsblad, nº 45962, 17 février 1969, p. 5

Traduction P@ternet

« Le Français assiégé se suicide

« André Fourquet qui, depuis plus de deux semaines était barricadé avec deux de ses enfants dans sa ferme à Cestas, près de Bordeaux, et avait refusé de se rendre à la police, s’est tiré une balle ce matin lorsque la police a voulu investir sa propriété. Ses enfants ont été grièvement blessés et sont décédés sur le chemin de l’hôpital.

« Fourquet avait abattu un policier pendant le siège de la ferme près de Bordeaux. Il avait tenu à distance un cordon d’une cinquantaine de ce policiers, les menaçant de se tuer avec son fils et sa fille. Il avait refusé de rendre ses enfants à son ex-femme.

« La police est arrivée tôt ce matin avec trois véhicules blindés légers à la maison de Fourquet. Comme ils approchaient de la maison, les policiers ont entendu trois coups de feu. Les sommations “Fourquet, rends-toi” n’ont pas eu de réponse. Les volets ont été forcés avec des grenades. La police a trouvé les enfants Aline et François gravement blessés. Fourquet lui-même était déjà mort. »


Groningen

Nieuwsblad van het Noorden, nº 40, 17 février 1969, p. 1Le quotidien Nieuwsblad van het Noorden (nº 40), édité à Groningen, au nord des Pays-Bas, publie un article au pied de sa une, illustré par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

Traduction P@ternet

« Un agriculteur français tue ses deux enfants et se suicide

« André Fourquet, un agriculteur de quarante ans, qui s’était barricadé plus de deux semaines avec deux enfants dans sa maison à Cestas en Gironde, et avait refusé de se rendre à la police, a tiré sur lui-même et ses deux enfants, âgés de onze et treize ans, quand la police a voulu investir sa propriété ce matin. Le garçon (onze ans) est mort sur le chemin de l’hôpital ; la jeune fille (treize ans) est morte à l’hôpital.

« Hier après-midi, le commandant de la gendarmerie lui avait adressé au nom du tribunal un ultimatum de se rendre dans une demi-heure avec ses deux enfants. La réponse était venue quelques minutes plus tard, par sa fille de treize ans, Aline, qui s’était adressée aux gendarmes depuis la porte. Cette réponse était aussi franche que dramatique : nous ne nous rendrons jamais, nous préférons mourir plutôt que nous rendre.

« Il y a plus de deux semaines, Fourquet avait repris à leur mère sa fille de treize ans et son fils de onze ans, Francis. La mère avait divorcé de son mari, qui était décrit comme un homme violent ; le tribunal lui avait confié provisoirement la garde des deux enfants.

« Depuis l’enlèvement de ses deux enfants, l’agriculteur s’était retranché avec eux dans sa ferme, où il avait un fusil avec une grande quantité de munitions. En essayant de délivrer les enfants retenus en otages la semaine dernière, l’un des gendarmes a été abattu par l’agriculteur Fourquet.

« Guérilla

« Jour et nuit, le paysan Fourquet était surveillé par cinquante gendarmes, équipés de projecteurs, de systèmes de sonorisation et même de chars légers, comme s’ils avaient été mobilisés pour une vraie guérilla ; les deux parties étaient néanmoins reliées par une sorte d’étrange complicité. Il avait été ainsi convenu que l’agriculteur tirerait deux coups de feu en l’air s’il avait besoin de l’aide de ses assiégeants pour du combustible ou de la nourriture. On l’a vu, lui ou son fils, quitter brièvement son abri pour déposer quelques mètres plus loin un bidon de lait, un panier à pain ou un seau à charbon, soigneusement remplis quelques minutes plus tard par les gendarmes.

« Messager

« Un médecin de soixante ans est également venu volontairement de Paris pour servir de messager ou d’agent de liaison et tenter de convaincre le fermier de lui confier ses enfants qui seraient ensuite transférés dans une maison d’enfants. Mais la mission a échoué. Tout comme les appels personnels du procureur de la République pour ramener le père à la raison.

« André Fourquet – fusil à la main – ici avec ses deux enfants, Francis (onze ans, à gauche) et Aline (treize ans) dans la maison barricadée. »


Leeuwarden

Leeuwarder Courant, nº 40, 17 février 1969, p. 1Le grand quotidien populaire Leeuwarder Courant (nº 40), édité à Leeuwarden, au nord des Pays-Bas, publie une correspondance de Paris à la une.

Leeuwarder Courant, nº 40, 17 février 1969, p. 1

Traduction P@ternet

« Lorsque la police approche

« Un agriculteur français se tue avec ses enfants

« (De notre correspondant à Paris)

« L’agriculteur français André Fourquet, qui s’était barricadé plus de deux semaines avec deux enfants à son domicile de Cestas près de Bordeaux, et avait refusé de se rendre à la police, s’est suicidé ce matin. Il l’a fait quand la police a voulu investir sa propriété. Les deux enfants, qui se trouvaient dans la ferme avec leur père, ont été grièvement blessés. La fille de treize ans et le garçon de onze ans sont décédés de leurs blessures.

« Hier après-midi, le commandant des policiers avait lancé à l’agriculteur assiégé un ultimatum au nom du tribunal de se rendre à lui dans une heure avec ses deux enfants. La réponse fut donnée quelques minutes plus tard par sa fille de treize ans, Aline, qui s’est adressée aux gendarmes depuis la porte. Cette réponse était : Nous ne nous rendrons jamais, nous préférons mourir plutôt que nous rendre.

« M. Fourquet était surveillé jour et nuit par cinquante gendarmes, équipés de projecteurs, systèmes de sonorisation, et même de chars légers ; les deux parties étaient néanmoins liées par une sorte d’étrange complicité. Il était ainsi convenu que l’agriculteur tirait deux coups de feu en l’air s’il avait besoin de l’aide de ses assiégeants pour du combustible ou de la nourriture. On l’a vu, lui ou son fils, quitter brièvement son abri pour déposer quelques mètres plus loin une bouteille de lait, un panier à pain ou un seau à charbon, soigneusement remplis par les gendarmes quelques minutes plus tard. La police a dit que, pour sa part, elle n’a pas tiré. Cependant, ils ont utilisé des grenades lacrymogènes. Pour autant qu’on sache, Fourquet s’était retranché avec ses enfants après qu’ils aient été confiés par le tribunal à l’ex-épouse du Français. »


Leiden

Leidsch Dagblad, nº 32716, 17 février 1969, p. 1Le quotidien Leidsch Dagblad (nº 32716), édité à Leiden, publie une dépêche de l’agence Groote Provinciale Dagbladen en page 2.

Traduction P@ternet

« L’agriculteur français retranché s’est suicidé

« (De notre correspondant)

« PARIS (GPD) – Ce matin est venu le dénouement du drame conjugal envisagé depuis un moment : les gendarmes ont dû donner l’assaut à la forteresse du fermier André Fourquet, âgé de quarante ans, retranché depuis quinze jours avec ses deux enfants dans sa ferme à Cestas, près de Bordeaux.

« L’épilogue de cette tragédie a été signifié par trois nouveaux coups de feu, que l’agriculteur a tiré – d’abord sur ses deux enfants, puis sur lui-même. Tous les trois ont perdu la vie. Ce triple meurtre est le résultat d’une attaque avec des bombes de gaz lacrymogène que les gendarmes avaient utilisées un peu plus tôt, dans le but d’expulser le fermier de sa forteresse assiégée. Fourquet a alors eu recours une fois de plus à son fusil et il a tiré deux coups de feu sur ses enfants, qui étaient encore couchés dans leur lit. Puis il s’est tiré une balle dans la tête.

« Hier après-midi, le commandant de la gendarmerie lui avait lancé au nom du tribunal un ultimatum de se rendre dans une demi-heure avec ses deux enfants. La réponse est venue quelques minutes plus tard, par sa fille Aline, âgée de treize ans, qui s’est adressée aux gendarmes depuis la porte. Cette réponse était aussi franche que dramatique : nous ne nous rendrons jamais, nous préférons mourir plutôt que nous rendre.

« Il y a plus de deux semaines, Fourquet avait retiré à leur mère sa fille de treize ans et son fils de onze ans, Francis. La mère avait divorcé de son mari, qui était décrit comme violent ; la garde des deux enfants lui avait été provisoirement confiée par le tribunal.

« Depuis l’enlèvement de ses deux enfants, l’agriculteur s’était retranché avec eux dans sa ferme, où il avait un fusil avec une grande quantité de munitions. Dans une tentative pour délivrer les enfants la semaine dernière, l’un des gendarmes avait été tiré comme un lapin par l’agriculteur Fourquet.

« Nuit et jour

« Jour et nuit, le paysan Fourquet était surveillé par cinquante gendarmes, avec des projecteurs, des systèmes de sonorisation et même des chars légers ; les deux parties étaient néanmoins liées par une sorte d’étrange complicité. Il était ainsi convenu que l’agriculteur tirait deux coups de feu en l’air s’il avait besoin de l’aide de ses assiégeants pour du combustible ou de la nourriture. On l’a vu, lui ou son fils, quitter brièvement son abri pour déposer quelques mètres plus loin une bouteille de lait, un panier à pain ou un seau à charbon, soigneusement remplis par les gendarmes quelques minutes plus tard.

« Aux yeux des deux enfants, le père jouait – semblait-il – le rôle du héros de film romantique qui défie un bataillon entier de gendarmerie, qui plus est devant toute la France via la télévision, la radio et la presse.

« Comme condition de sa reddition, Fourquet exigeait la promesse que ses enfants seraient toujours avec lui. Une promesse que les autorités judiciaires ne pouvaient bien sûr pas tenir, surtout après l’assassinat d’un policier par l’agriculteur. »


Nieuwe Leidse Courant, 17 février 1969, p. 1Un autre quotidien de Leiden, le Nieuwe Leidse Courant, publie une correspondance de Bordeaux en page 7.

Nieuwe Leidse Courant, 17 février 1969, p. 7

Traduction P@ternet

« Drame à Bordeaux

« Un homme retranché se donne la mort

« BORDEAUX – André Fourquet, qui s’était retranché il y a deux semaines avec ses deux enfants dans sa ferme à Cestas, s’est donné lui-même la mort ce matin et a tiré sur un de ses deux enfants.

« Le Français avait su garder tout un cordon de cinquante policiers à distance en les menaçant de se tuer avec ses enfants. Il ne les libérerait que lorsque son ex-femme serait renvoyée à son domicile. Fourquet a continué à dire qu’il voulait tuer sa femme.

« Tôt ce matin, la police a surgi à son domicile avec trois véhicules blindés légers. Quand elle s’est approchée, la police a entendu trois coups de feu. Pas de réponse à la sommation : “Rends-toi”. Ayant forcé les volets avec des grenades à main, les agents ont pu ensuite entrer dans la maison.

« Ils ont trouvé les deux enfants gravement blessés. Fourquet s’était tiré une balle dans la tête, mais il gémissait encore faiblement à ce moment-là.

« Fourquet et son fils Francis, âgé de onze ans, sont morts sur le chemin de l’hôpital. Aline, âgée de treize ans, était encore en vie quand elle a été amenée à l’hôpital. »


Rotterdam

De Tijd, nº 40169, 17 février 1969, p. 1De Tijd (nº 40169), quotidien catholique néerlandais édité à Rotterdam, publie une compilation de dépêches provenant de l’Agence France-Presse et de Reuters en page 3.

De Tijd, nº 40169, 17 février 1969, p. 3

Traduction P@ternet

« Un Français retranché se donne la mort

« BORDEAUX, 17 Févr. (AFP, Reuter) – André Fourquet, le Français qui s’était barricadé plus de deux semaines avec deux de ses enfants dans sa ferme à Cestas, dans le département de la Gironde, et avait refusé de se rendre à la police, s’est donné lui-même la mort ce matin lorsque la police a voulu investir sa propriété. Les deux enfants de Fourquet ont été tués.

« Fourquet, un chauffeur de bulldozer, avait abattu un policier pendant le siège de la ferme près de Bordeaux. Il avait tenu à distance un cordon de cinquante policiers en les menaçant de se tuer, avec son fils et sa fille.

« Il avait essayé d’arriver à un accord avec la police. Il laissait ses enfants si son ex-femme était renvoyé à la ferme. Il avait dit qu’il voulait tuer sa femme.

« Tôt ce matin, la police est arrivée avec trois véhicules blindés légers à la maison de Fourquet. Les officiers ont entendu trois coups de feu. Pas de réponse à la sommation “Fourquet, rends-toi !” Les volets ont été forcés avec des grenades. Les agents ont trouvé la petite Aline et François grièvement blessés. Fourquet s’était tiré une balle dans la tête, mais il gémissait faiblement. Lui et ses enfants sont rapidement décédés. »


Het Vrije Volke, nº 7176, 17 février 1969, p. 1Toujours à Rotterdam, le quotidien social-démocrate Het Vrije Volke (nº 7176), publie une intéressante correspondance de Paris en page 3.

Het Vrije Volke, nº 7176, 17 février 1969, p. 3

Traduction P@ternet

« La police attaque avec des véhicules blindés

« L’homme retranché se tue avec ses enfants

« (De notre correspondant à Paris)

« André Fourquet de Cestas a mis à exécution sa menace. Quand les gendarmes sont allés ce matin à l’attaque – cette fois sur les ordres du procureur impatient à Bordeaux, sans aucun avertissement – il a tiré sur ses deux enfants (Francis, onze ans, et Aline, treize ans), et sur lui-même.

« Il avait auparavant tiré par la fenêtre sur les gendarmes qui roulaient dans sa cour dans deux voitures blindées, casques sur la tête, armures sur le corps, lourdement armés. Ils ont répondu à ses coups, se mettant à couvert derrière leurs véhicules blindés. Certains d’entre eux ont couru à la porte et lancé une grenade contre elle. La porte s’est ouverte dans une lueur rouge. D’autres ont jeté des grenades à gaz lacrymogène par les fenêtres du bas.

« Après avoir eu une patience infinie depuis dimanche matin 9 février, les vannes ont été ouvertes tout à coup. Alors que les hommes se précipitaient dans les escaliers, trois coups de feu ont alors retenti. Ils ont découvert un massacre dans la chambre des enfants. “Ce n’était pas joli”, a déclaré l’un des gendarmes plus tard.

« Les enfants étaient grièvement blessés dans le lit, Fourquet profondément inconscient sur le sol. Sirènes hurlantes, deux ambulances ont roulé dans la direction de Bordeaux. Avant même que l’hôpital ait été atteint, Fourquet était mort. Francis a survécu quelques minutes à son père.

« Ce dimanche était apparemment celui de la dernière chance. Fourquet avait défié la police : “Je vais rester ici avec mes enfants jusqu’à ce que nous célébrions le 14 juillet !”

« Pendant huit jours, ils ont essayé de le persuader. Un médecin de Paris, le commandant de la gendarmerie locale, le colonel de la gendarmerie de Bordeaux, lui ont rendu visite chacun à leur tour. Enfin, un travailleur social et même un journaliste dimanche soir.

« À ce dernier, Fourquet a dit : “La loi est injuste et ça me rend furieux ; les enfants ont été confiés à ma femme alors qu’elle était hors de notre maison pendant de nombreuses années et n’a pas mené une vie irréprochable comme moi.”

« Assez

« Le procureur de Bordeaux a été mis en charge de l’affaire après que Fourquet ait tué un gendarme mardi. Il a estimé qu’il y avait eu assez de palabres : “La justice est ridiculisée. Fourquet se moque de nous et de tout le monde.”

« Ce fut un massacre. Après, le maire de Cestas a pleuré dans la cour. Le colonel – avec des yeux rouges – a raconté ce qu’ils avaient trouvé dans la chambre. Le commandant de la gendarmerie locale à Cestas – qui connaissait Fourquet depuis des années – a déjà mis en question devant des dizaines de journalistes la façon de procéder.

« “Je ne pensais pas qu’il le ferait, il ressemblait tellement à ses enfants. Je pensais à ce que serait leur vie. Je voulais les avoir vivants. Ce que je ressens maintenant ? Une profonde compassion et une grande tristesse.”

« Les stations de radio françaises ont été appelées par des dizaines de personnes consternées se demandant “ce qui avait soudain piqué le procureur de Bordeaux.” »


Terneuzen

De Vrije Zeeuw, nº 5924, 17 février 1969, p. 1De Vrije Zeeuw (nº 5924), quotidien régional de Zélande, au sud-ouest des Pays-Bas, édité à Terneuzen, publie un article sur deux colonnes à la une.

De Vrije Zeeuw, nº 5924, 17 février 1969, p. 1

Traduction P@ternet

« LE CONDUCTEUR FRANÇAIS ASSIÉGÉ A REFUSÉ DE SE RENDRE ET S’EST SUICIDÉ

« André Fourquet, qui s’était barricadé plus de deux semaines avec deux de ses enfants dans sa ferme à Cestas, dans le département français de la Gironde, et refusait de se rendre à la police, s’est tué quand la police a investi sa maison. Les enfants de Fourquet sont gravement blessés.

« Fourquet, un chauffeur de bulldozer, a abattu un policier pendant le siège de la ferme près de Bordeaux. Il a tenu à distance un cordon de cinquante officiers de police en menaçant de se tuer, ainsi que son fils et sa fille.

« Au cours des dernières semaines, il a essayé d’obtenir un accord de la police, en vertu duquel il libérerait ses enfants si son ex-femme était envoyée à la ferme. Fourquet disait qu’il voulait tuer sa femme.

« Tôt ce matin, la police s’est avancée avec trois véhicules blindés légers vers la maison de Fourquet. Alors qu’ils l’approchaient, la police a entendu trois coups de feu. Les volets ont été forcés avec des grenades et les agents ont pu entrer dans la maison. Ils ont trouvé la petite Aline et Francis grièvement blessés. Fourquet s’était tiré une balle dans la tête, mais il gémissait faiblement.

« On a su plus tard que Fourquet et son fils de onze ans, Francis, étaient morts sur le chemin de l’hôpital. Aline, âgée de treize ans, était encore en vie quand elle a été amenée à l’hôpital Pellegrin à Bordeaux.

« La police a dit qu’elle n’avait pas tiré pendant l’“assaut” de la ferme.

« Initialement, Fourquet retenait aussi en otage sa fille aînée Chantal, quatorze ans, mais elle avait réussi à s’échapper et à informer la police de ce qui se passait.

« Tout au long du siège, la police a essayé de plusieurs façons d’inciter Fourquet, âgé de trente-huit ans et armé, à se rendre sans mettre en danger la vie des enfants. Il y a deux jours, Fourquet avait déployé une banderole avec un message disant que ses enfants étaient affamés. La police avait placé de la nourriture au bas de la ferme.

« La jeune fille Aline est également décédé plus tard. »


Zierikzee

Zierikzeesche Nieuwsbode, nº 20150, 17 février 1969, p. 1Le Zierikzeesche Nieuwsbode (nº 20150), autre quotidien régional de Zélande, édité à Zierikzee, publie une correspondance de Bordeaux à la page 2.

Zierikzeesche Nieuwsbode, nº 20150, 17 février 1969, p. 2

Traduction P@ternet

« Le Français assiégé s’est tué

« BORDEAUX, 17-2. André Fourquet, qui s’était barricadé plus de deux semaines avec deux de ses enfants dans sa ferme à Cestas, dans le département français de la Gironde, et avait refusé de se rendre à la police, s’est tué alors que la police investissait sa maison. Les enfants de Fourquet ont été grièvement blessés. L’un d’eux est mort à l’hôpital.

« Fourquet, un chauffeur de bulldozer, avait abattu un policier pendant le siège de la ferme près de Bordeaux. Il a tenu à distance un cordon de cinquante policiers en menaçant de se tuer, avec son fils et sa fille.

« Au cours des deux dernières semaines, il avait essayé de parvenir à un accord avec la police selon lequel il libérerait ses enfants si son ex-épouse était envoyée à la ferme. Fourquet avait dit qu’il voulait tuer sa femme. »

 

Revue de presse – Portugal

Lisbonne

Diário de Lisboa, nº 16582, 17 février 1969, p. 1Le Diário de Lisboa (nº 16582), quotidien de Lisbonne, publie ce qui semble être une dépêche d’agence (Reuters ?) en page 15.

Diário de Lisboa, nº 16582, 17 février 1969, p. 15

Traduction P@ternet

« UN HOMME ASSIÉGÉ A TUÉ UN DE SES ENFANTS ET S’EST SUICIDÉ

« BORDEAUX, 17 – (R.) – André Fourquet, barricadé dans une ferme près de cette ville depuis près de neuf jours a tué l’un des enfants et s’est suicidé quand la police s’est approchée en utilisant des véhicules blindés.

« La police a dit que l’autre enfant de Fourquet était dans un état grave.

« La police autour de la maison a entendu trois coups de feu. Brisant les portes avec des grenades, les policiers se sont précipités dans la maison et ont trouvé Fourquet mort sur le sol.

« Son fils Francis, onze ans, était mort dans une mare de sang, et la fille Aline, treize ans, était dans un état très grave.

« La tragédie d’aujourd’hui est l’épilogue du siège policier dramatique de Fourquet, trente-deux ans, conducteur de “Bulldozer”, au cours duquel un policier a été tué.

« Fourquet avait immobilisé cinquante agents de la police avec la menace de tuer les enfants et de se suicider si la police investissait la maison.

« Pendant le siège Fourquet avait essayé de négocier avec la police, proposant de libérer les enfants si on lui livrait son ex-femme, dont il était séparé.

« Fourquet avait dit qu’il avait l’intention de la tuer. »

 

Revue de presse – Suisse

Lausanne

Feuille d’Avis de Lausanne, nº 39, 17/02/1969, p. 1La Feuille d’Avis de Lausanne (nº 39), quotidien de Suisse romande édité à Lausanne, capitale du canton de Vaud, publie une dépêche de l’Agence France-Presse à la page 3 de sa dernière édition.


Neuchâtel

Feuille d’avis de Neuchâtel, nº 39, 17/02/1969, p. 1La Feuille d’avis de Neuchâtel (nº 39), quotidien suisse de langue française édité à Neuchâtel, chef-lieu du canton éponyme, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 20.


Zurich

Die Tat, nº 40, 17/02/1969, p. 1Die Tat (nº 40), quotidien suisse de langue allemande édité à Zurich, capitale du canton éponyme, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 14.

Traduction P@ternet

« Le drame continue à Bordeaux

« (AP) La ferme près de Bordeaux, où le Français André Fourquet, âgé de trente-huit ans, s’est barricadé il y a quinze jours avec ses deux enfants (comme nous l’avons précédemment rapporté), est très étroitement surveillée depuis la nuit de samedi par les forces de police qui l’ont entourée. Pendant la nuit, la police a arrêté un homme qui essayait de se faufiler jusqu’à la maison sous le couvert de l’obscurité avec une arme à feu. La police craint que des écervelés essayent de “libérer” les deux enfants Fourquet, Aline, treize ans, et Francis, onze ans, des mains de leur père. Dans de nombreuses lettres reçues par la police, les auteurs ont proposé d’attaquer la maison.

« Samedi, Fourquet a dit aux policiers qui l’assiégeaient qu’Aline et Francis avaient faim. Il a même dressé une banderole pour le faire savoir. Vendredi déjà, Fourquet avait permis que du lait et des biscuits fussent apportés dans la maison. Apparemment, les deux enfants n’ont pas peur de leur père.

« Samedi soir, l’assiégé a refusé de quitter sa “forteresse”. Il avait promis d’y réfléchir dans les douze prochaines heures après qu’un officier de police et un avocat l’eussent assuré que ses enfants seraient placés dans une institution privée. Par son action, Fourquet voulait que la garde de ses enfants soit retirée à son ex-femme. Toutefois, l’assurance que les enfants seraient placés n’a manifestement pas été suffisante. Il a crié aux gens autour de la maison qu’il voulait d’abord parler avec sa femme. On dit cependant que madame Fourquet refuserait de s’approcher de la maison de peur d’être tuée par son mari. »

 

Revue de presse – Canada

Calgary

The Calgary Herald, 17 février 1969, p. 1The Calgary Herald, quotidien anglophone édité à Calgary, plus grande ville de la province canadienne de l’Alberta, publie une compilation de dépêches provenant des agences Associated Press et Reuters en page 2, avec une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

The Calgary Herald, 17 février 1969, p. 2


The Lethbridge Herald, vol. LXII, nº 56, 17 février 1969, p. 1Toujours dans l’Alberta, The Lethbridge Herald (vol. LXII, nº 56), grand quotidien de Lethbridge, au sud-est de Calgary, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une, avec une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

The Lethbridge Herald, vol. LXII, nº 56, 17 février 1969, p. 1


Prince George

The Citizen, Vol. 13, nº 33, 17/02/1969, p. 1The Citizen (Vol. 13, nº 33), quotidien canadien anglophone édité à Prince George, en Colombie britannique, publie une dépêche plus brève de l’agence Associated Press à la une.

The Citizen, Vol. 13, nº 33, 17/02/1969, p. 1


Vancouver

The Sun, vol. LXXXIII, nº 115, 17 février 1969, p. 1The Sun (vol. LXXXIII, nº 115), quotidien de Vancouver, en Colombie britannique, publie une dépêche plus longue de l’agence Associated Press au pied de sa une, avec une photographie d’André Fourquet et ses enfants. Le texte de la dépêche se termine en page 2. Cette mise en page ne nous permet pas la reproduction de l’article ici.


Winnipeg

Winnipeg Free Press, vol. 76, nº 120, 17 février 1969, p. 1Winnipeg Free Press (vol. 76, nº 120), le quotidien de référence de Winnipeg, capitale de la province canadienne du Manitoba, publie une compilation de dépêches provenant des agences Associated Press et Reuters dans une chandelle de la page 5.

Winnipeg Free Press, vol. 76, nº 120, 17 février 1969, p. 5


Ottawa

The Ottawa Citizen, nº 194, 17 février 1969, p. 1The Ottawa Citizen (nº 194), quotidien anglophone édité à Ottawa, capitale du Canada, publie une compilation de dépêches provenant des agences Associated Press et Reuters au pied de sa une.

The Ottawa Citizen, nº 194, 17 février 1969, p. 1


The Ottawa Journal, nº 58, 17 février 1969, p. 1The Ottawa Journal (nº 58), concurrent du précédent, publie également une compilation de dépêches provenant des agences Associated Press et Reuters, mais plus brève, en page 11.

The Ottawa Journal, nº 58, 17 février 1969, p. 11

 

Revue de presse – États-Unis

Montgomery

Alabama Journal, nº 41, 17/02/1969, p. 1L’Alabama Journal (nº 41), quotidien de Montgomery, capitale de l’Alabama, publie une brève dépêche de l’agence Associated Press en page 6, illustrée par une des photographies d’André Fourquet et ses enfants prises hier par Jean-Gérard Maingot.


Nous avons recensé deux publications en Arizona.

Yuma

The Yuma Daily Sun, vol. 65, nº 81, 17 février 1969, p. 1The Yuma Daily Sun (vol. 65, nº 81), quotidien édité à Yuma, au sud-ouest de l’Arizona, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 4. Le correcteur a laissé passer un mastic dans le titre.

The Yuma Daily Sun, vol. 65, nº 81, 17 février 1969, p. 4


Tucson

Tucson Daily Citizen, vol. 99, nº 41, 17 février 1969, p. 1Le Tucson Daily Citizen (vol. 99, nº 41), quotidien de Tucson, dans l’Arizona, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 7.

Tucson Daily Citizen, vol. 99, nº 41, 17 février 1969, p. 7


Nous avons recensé trois publications en Arkansas, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Fayetteville

Northwest Arkansas Times, nº 209, 17 février 1969, p. 1Le Northwest Arkansas Times (nº 209), quotidien édité à Fayetteville, au nord-ouest de l’Arkansas, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 14. Le correcteur a laissé passer le même doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »). L’histoire ne dit pas si la publicité pour la Preparation H® est en rapport avec l’affaire…

Northwest Arkansas Times, nº 209, 17 février 1969, p. 14


Camden

The Camden News, vol. XLIX, nº 255, 17 février 1969, p. 1The Camden News (vol. XLIX, nº 255), quotidien édité à Camden, dans l’Arkansas, publie une dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de la une. Le correcteur a laissé passer un doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »).

The Camden News, vol. XLIX, nº 255, 17 février 1969, p. 1


El Dorado

The El Dorado Times, vol. 79, nº 181, 17 février 1969, p. 1Encore dans l’Arkansas, The El Dorado Times (vol. 79, nº 181), quotidien édité à El Dorado, au sud-est de Camden, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 7. Le (même ?) correcteur a laissé passer le même doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »).

The El Dorado Times, vol. 79, nº 181, 17 février 1969, p. 7


Nous avons recensé douze publications pour la seule Californie, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Eureka

The Times Standard, vol. CXV, nº 48, 17 février 1969, p. 1The Times Standard (vol. CXV, nº 48), principal quotidien d’Eureka, au nord de la Californie, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2.

The Times Standard, vol. CXV, nº 48, 17 février 1969, p. 2


Santa Rosa

The Press Democrat, 17 février 1969, p. 1The Press Democrat, quotidien édité à Santa Rosa, publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 6.


Oakland

Dans le grand port d’Oakland, le Oakland Tribune publie une dépêche de l’agence Associated Press, avec deux paragraphes supplémentaires, en page E5.

Oakland Tribune, 17 février 1969, p. E5


San Francisco

San Francisco Examiner, nº 199, 17/02/1969, p. 1

Au sud-ouest d’Oakland, à San Francisco, le San Francisco Examiner (nº 199) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2, illustrée par une des photographies d’André Fourquet et ses enfants prises hier par Jean-Gérard Maingot. La publication sur quatre colonnes ne nous en permet pas la reproduction ici.


Hayward

The Daily Review, vol. 76, nº 139, 17 février 1969, p. 1Au sud-est d’Oakland, à Hayward, The Daily Review (vol. 76, nº 139) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 4.

The Daily Review, vol. 76, nº 139, 17 février 1969, p. 4


San Mateo

The Times, vol. 69, nº 41, 17 février 1969, p. 1 **Au sud-ouest d’Hayward, à San Mateo, The Times (vol. 69, nº 41) publie une dépêche de l’agence United Press International en pages 1 et 8 dans ses différentes éditions de la journée. Le texte est plus long que celui publié par le Tucson Daily Citizen vu plus haut, et très différent de celui diffusé par Associated Press. On y évoque notamment le « strong criticism » qui s’élève en France après l’assaut policier. La publication sur deux pages ne nous permet pas la reproduction de l’article ici.


Santa Cruz

Santa Cruz Sentinel, nº 40, 17 février 1969, p. 1Plus au sud, à Santa Cruz, le Santa Cruz Sentinel (nº 40) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2.

Santa Cruz Sentinel, nº 40, 17 février 1969, p. 2


Fresno

The Fresno Bee, vol. 91, nº 16692, 17 février 1969, p. 1Encore en Californie, mais loin de la côte, The Fresno Bee (vol. 91, nº 16692), quotidien de Fresno, publie une dépêche de l’agence Associated Press au pied de sa une.

The Fresno Bee, vol. 91, nº 16692, 17 février 1969, p. 1


Bakersfield

The Bakersfield Californian, vol. 82, nº 172, p. 1À Bakersfield, The Bakersfield Californian (vol. 82, nº 172) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 12, illustrée d’une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

The Bakersfield Californian, vol. 82, nº 172, p. 12


Oxnard

The Press-Courier, vol. 32, nº 232, 17 février 1969, p. 1À Oxnard, The Press-Courier (vol. 32, nº 232) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 20.

The Press-Courier, vol. 32, nº 232, 17 février 1969, p. 20


Pomona

Progress-Bulletin, vol. 85, nº 18, 17 février 1969, p. 1À Pomona, le Progress-Bulletin (vol. 85, nº 18) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2-1.

Progress-Bulletin, vol. 85, nº 18, 17 février 1969, p. 2-1


Long Beach

Press Telegram, 17 février 1969, p. 1Enfin, au sud de la Californie, le Press Telegram, quotidien de Long Beach, publie une dépêche de l’agence United Press International en page A-4.

Press Telegram, 17 février 1969, p. A-4


Nous avons recensé trois publications dans le Connecticut, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Hartford

The Hartford Courant, vol. CXXXII, nº 48, 17/02/1969, p. 1The Hartford Courant (vol. CXXXII, nº 48), le plus important quotidien du Connecticut, édité dans la capitale Hartford, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 2.

The Hartford Courant, vol. CXXXII, nº 48, 17/02/1969, p. 2


Bridgeport

The Bridgeport Post, vol. LXXXVI, nº 40, 17 février 1969, p. 1 ****The Bridgeport Post (vol. LXXXVI, nº 40), édité à Bridgeport, dans le Connecticut, publie une dépêche de l’agence Associated Press en pages 1 et 4. La publication sur deux pages ne nous en permet pas la reproduction ici.


Norwalk

The Norwalk Hour, vol. 98, nº 40, 17 février 1969, p. 1À Norwalk, au sud-est de Bridgeport, The Norwalk Hour (vol. 98, nº 40) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 18.

The Norwalk Hour, vol. 98, nº 40, 17 février 1969, p. 18


Rapid City

Rapid City Journal, nº 27485, 17/02/1969, p. 1Le Rapid City Journal (nº 27485), édité à Rapid City, dans le Dakota du Sud, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 8.

Rapid City Journal, nº 27485, 17/02/1969, p. 8


Wilmington

Evening Journal, vol. 37, nº 40, 17 février 1969, p. 1L’Evening Journal (vol. 37, nº 40), édité à Wilmington, la plus grande ville du Delaware, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 31 (le dernier paragraphe provient d’Associated Press).

Evening Journal, vol. 37, nº 40, 17 février 1969, p. 31


Nous avons recensé sept publications en Floride, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Pensacola

The Pensacola Journal, nº 41, 17 février 1969, p. 1The Pensacola Journal (nº 41), quotidien matinal de Pensacola, au nord-ouest de la Floride, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 10B.

The Pensacola Journal, nº 41, 17 février 1969, p. 10B

Ses éditions de l’après-midi, The Pensacola News (nº 41), publient des dépêches plus récentes de l’agence Associated Press relatant le drame de ce matin, d’abord à la page 2A (première édition), puis à la une avec suite à la page 2A (deuxième édition).

The Pensacola News, nº 41, 17 février 1969, p. 1

The Pensacola News, nº 41, 17 février 1969, p. 2A

 


Tallahassee

Tallahassee Democrat, nº 48, 17 février 1969, p. 1Le Tallahassee Democrat (nº 48), quotidien de Tallahassee, capitale de la Floride, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une, illustrée d’une photographie d’André Fourquet avec ses enfants.

Tallahassee Democrat, nº 48, 17 février 1969, p. 1


Orlando

Orlando Sentinel, vol. 84, nº 280, 17/02/1969, p. 1L’Orlando Sentinel (vol. 84, nº 280), principal quotidien d’Orlando, au centre de la Floride, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 6-C.

Orlando Sentinel, vol. 84, nº 280, 17/02/1969, p. 6-C


Tampa

The Tampa Times, nº 9, 17/09/1969, p. 1Au sud-ouest d’Orlando, à Tampa, The Tampa Times (nº 9) publie deux dépêches de l’agence United Press International, d’abord en page 6-A de sa première édition, puis une autre plus longue à la une de sa seconde édition, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

The Tampa Times, nº 9, 17/09/1969, p. 6A


St. Petersburg

Evening Independant, nº 91, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest de Tampa, à St. Petersburg, l’Evening Independant (nº 91) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 16-A.

Evening Independant, nº 91, 17 février 1969, p. 16-A


Sarasota Journal, vol. 17, nº 213, 17 février 1969, p. 1Au sud de St. Petersburg, à Sarasota, le Sarasota Journal (vol. 17, nº 213) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 21.

Sarasota Journal, vol. 17, nº 213, 17 février 1969, p. 21


Fort Lauderdale

Fort Lauderdale News, Vol. 59, nº 115, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de la Floride, à Fort Lauderdale, le Fort Lauderdale News (vol. 59, nº 115) publie une dépêche de l’agence United Press International à la une et à la page 16A.

Fort Lauderdale News, Vol. 59, nº 115, 17 février 1969, p. 1

Fort Lauderdale News, Vol. 59, nº 115, 17 février 1969, p. 16A


Thomasville

Thomasville Times-Enterprise, vol. LXXX, nº 41, 17 février 1969, p. 1Le Thomasville Times-Enterprise (vol. LXXX, nº 41), quotidien édité à Thomasville, en Géorgie, publie une dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de la une. Le correcteur a laissé passer un doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »), déjà remarqué plus haut.

Thomasville Times-Enterprise, vol. LXXX, nº 41, 17 février 1969, p. 1


Honolulu

Honolulu Star-Bulletin, vol. 58, nº 48, 17 février 1969, p. 1Le Honolulu Star-Bulletin (vol. 58, nº 48), quotidien édité à Honolulu, capitale de Hawaii, publie une dépêche de l’agence United Press International à la page A-3.

Honolulu Star-Bulletin, vol. 58, nº 48, 17 février 1969, p. A-3


Nous avons recensé deux publications dans l’Idaho.

Pocatello

Idaho State Journal, vol. LXVII, nº 299, 17 février 1969, p. 1L’Idaho State Journal (vol. LXVII, nº 299), quotidien édité à Pocatello, dans l’Idaho, publie une dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de la une. Ici encore, le correcteur a laissé passer un doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »).

Idaho State Journal, vol. LXVII, nº 299, 17 février 1969, p. 1


Twin Falls

Times News, vol. 65, nº 310, 17 février 1969, p. 1À l’est de Pocatello, à Twin Falls, le Times News (vol. 65, nº 310) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 13.

Times News, vol. 65, nº 310, 17 février 1969, p. 13


Nous avons recensé cinq publications dans l’Illinois, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Chicago

Chicago Tribune, nº 48, 17 février 1969, p. 1Le Chicago Tribune (nº 48), principal quotidien de la ville de Chicago (Illinois) et de la région du Midwest des États-Unis, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2.

Chicago Tribune, nº 48, 17 février 1969, p. 2


Dixon

Dixon Evening Telegraph, nº 40, 17 février 1969, p. 1À l’ouest de Chicago, à Dixon, le Dixon Evening Telegraph (nº 40) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 7.

Dixon Evening Telegraph, nº 40, 17 février 1969, p. 7


Moline

Moline Daily Dispatch, nº 172, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest de Dixon, à Moline, le quotidien Moline Daily Dispatch (nº 172) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 16.


Decatur

Decatur Herald, vol. 90, nº 40, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Moline, à Decatur, le quotidien matinal Decatur Herald (vol. 90, nº 40) publie une brève dépêche de l’agence Associated Press en page 10. Le correcteur a laissé passer une coquille qui allonge considérablement la durée du siège.

Decatur Herald, vol. 90, nº 40, 17 février 1969, p. 14


Decatur Daily Review, vol. 92, nº 40, 17 février 1969, p. 1C’est bien sûr le quotidien vespéral Decatur Daily Review (vol. 92, nº 40) qui annonce le dénouement tragique avec une dépêche de l’agence Associated Press publiée en page 18.

Decatur Daily Review, vol. 92, nº 40, 17 février 1969, p. 18


Nous avons recensé dix publications dans l’Indiana, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Hammond

The Times, vol. LXIII, nº 206, 17 février 1969, p. 1The Times (vol. LXIII, nº 206), quotidien des villes limitrophes Hammond et Munster, au nord-ouest de l’Indiana, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 8A de ses deux éditions, avec un mastic dans le titre.

The Times, vol. LXIII, nº 206, 17 février 1969, p. 8A


Logansport

Pharos-Tribune & Press, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Munster, à Logansport, le Pharos-Tribune & Press publie une dépêche de l’agence United Press International en page 2.

Pharos-Tribune & Press, 17 février 1969, p. 2


Lafayette

Journal and Courier, vol. 50, nº 40, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest de Logansport, à Lafayette, le Journal and Courier (vol. 50, nº 40) publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 24.

Journal and Courier, vol. 50, nº 40, 17 février 1969, p. 24


Anderson

Anderson Daily Bulletin, vol. 84, nº 284, 17 février 1969, p. 1Au centre de l’Indiana, à Anderson, l’Anderson Daily Bulletin (vol. 84, nº 284) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 22.

Anderson Daily Bulletin, vol. 84, nº 284, 17 février 1969, p. 22


Indianapolis

The Indianapolis News, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest d’Anderson, à Indianapolis, capitale de l’Indiana, The Indianapolis News publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une de ses deux éditions.

The Indianapolis News, 17/02/1969, p. 1

The Indianapolis News, 17/02/1969, p. 1


The Greenfield Daily Reporter, vol. LX, nº 254, 17 février 1969, p. 1À l’est d’Indianapolis, à Greenfield, The Greenfield Daily Reporter (vol. LX, nº 254) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 7, consacrée aux sports…

The Greenfield Daily Reporter, vol. LX, nº 254, 17 février 1969, p. 7


Richmond

The Palladium-Item, vol. 139, nº 41, 17 février 1969, p. 1À l’est de Greenfield, à Richmond, The Palladium-Item (Vol.nbsp;139, nºnbsp;41) publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 9.

The Palladium-Item, vol. 139, nº 41, 17 février 1969, p. 9


Greensburg Daily News, vol. LXXVI, nº 41, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest de Richmond, à Greensburg, le Greensburg Daily News (vol. LXXVI, nº 41) publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 7.

Greensburg Daily News, vol. LXXVI, nº 41, 17 février 1969, p. 7


Terre Haute

The Terre Haute Tribune, vol. CXLIX, nº 78, 17 février 1969, p. 1À l’ouest de l’Indiana, à Terre Haute, The Terre Haute Tribune (vol. CXLIX, nº 78) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 15.

The Terre Haute Tribune, vol. CXLIX, nº 78, 17 février 1969, p. 15


Princeton

Princeton Daily Clarion, 17/02/1969, p. 1

Au sud-ouest de l’Indiana, à Princeton, le Princeton Daily Clarion publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 8.

Princeton Daily Clarion, 17/02/1969, p. 8


Nous avons recensé dix publications dans l’Iowa, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Oelwein

The Oelwein Daily Register, vol. 20, nº 87, 17 février 1969, p. 1The Oelwein Daily Register (vol. 20, nº 87), quotidien d’Oelwein, au nord-est de l’Iowa, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

The Oelwein Daily Register, vol. 20, nº 87, 17 février 1969, p. 1


Dubuque

The Telegraph-Herald, nº 40, 17 février 1969, p. 1Au sud-est d’Oelwein, à Dubuque, The Telegraph-Herald (nº 40) publie la même dépêche de l’agence Associated Press en page 15, avec une photographie d’André Fourquet.

The Telegraph-Herald, nº 40, 17 février 1969, p. 15


Waterloo

Waterloo Daily Courier, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest d’Oelwein, à Waterloo, le Waterloo Daily Courier publie la même dépêche de l’agence Associated Press, augmentée de trois paragraphes, en page 2.


Boone

The Boone News-Republican, vol. LXXXI, nº 40, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest de Waterloo, à Boone, The Boone News-Republican (vol. LXXXI, nº 40) publie la même dépêche de l’agence Associated Press, amputée des quatre derniers paragraphes, en page 2.

The Boone News-Republican, vol. LXXXI, nº 40, 17 février 1969, p. 2


Cedar Rapids

The Cedar Rapids Gazette, vol. 92, nº 39, 17 février 1969, p. 1The Cedar Rapids Gazette (vol. 92, nº 39), quotidien de Cedar Rapids, deuxième plus grande ville de l’Iowa, publie une version un peu plus longue de la même dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de sa une.

The Cedar Rapids Gazette, vol. 92, nº 39, 17 février 1969, p. 1


Des Moines

The Des Moines Register, 17/02/1969, p. 1The Des Moines Register, le plus important quotidien (matinal) de Des Moines, capitale de l’Iowa, publie une brève dépêche d’agence en page 2.

The Des Moines Register, 17/02/1969, p. 2

Des Moines Tribune, 17/02/1969, p. 1Toujours à Des Moines, la Des Moines Tribune, quotidien de l’après-midi, publie une compilation de dépêches d’agences dans une longue chandelle de la page 4.

Des Moines Tribune, 17/02/1969, p. 4


Muscatine

The Muscatine Journal, nº 40, 17 février 1969, p. 1À l’est de Des Moines, à Muscatine, The Muscatine Journal (nº 40) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

The Muscatine Journal, nº 40, 17 février 1969, p. 1


Davenport

Times-Democrat, 17/02/1969, p. 1À l’est de Muscatine, à Davenport, le Times-Democrat publie une dépêche de l’agence Associated Press en p. 10.


Burlington

The Burlington Hawk-Eye, nº 187, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de l’Iowa, à Burlington, The Burlington Hawk-Eye (nº 187) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 2.

The Burlington Hawk-Eye, nº 187, 17 février 1969, p. 2


Nous avons recensé deux publications dans le Kansas.

Hays

The Hays Daily News, vol. XL, nº 85, 17 février 1969, p. 1The Hays Daily News (vol. XL, nº 85), quotidien de Hays, dans le Kansas, publie une dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de la page 5.

The Hays Daily News, vol. XL, nº 85, 17 février 1969, p. 5


Emporia

The Emporia Gazette, nº 171, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Hays, à Emporia, The Emporia Gazette (nº 171) publie la même dépêche de l’agence Associated Press, amputée des deux derniers paragraphes, à la une.

The Emporia Gazette, nº 171, 17 février 1969, p. 1


Hopkinsville

Kentucky New Era, vol. 81, nº 77, 17 février 1969, p. 1Le Kentucky New Era (vol. 81, nº 77), principal quotidien de Hopkinsville, dans le Kentucky, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 5.

Kentucky New Era, vol. 81, nº 77, 17 février 1969, p. 5


Nous avons recensé trois publications en Louisiane.

Shreveport

The Shreveport Times, vol. 98, nº 82, 17 février 1969, p. 1The Shreveport Times (vol. 98, nº 82), quotidien de Shreveport, au nord-ouest de la Louisiane, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 8-B.

The Shreveport Times, vol. 98, nº 82, 17 février 1969, p. 8-B


Monroe

The Monroe News-Star, vol. 78, nº 66, 17 février 1969, p. 1The Monroe News-Star (vol. 78, nº 66), principal quotidien de Monroe, au nord-est de la Louisiane, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 7-A.

The Monroe News-Star, vol. 78, nº 66, 17 février 1969, p. 7-A


Alexandria

Alexandria Daily Town Talk, vol. 86, nº 337, 17 février 1969, p. A-1L’Alexandria Daily Town Talk (vol. LXXXVI, nº 337), le plus grand quotidien du centre de la Louisiane, édité à Alexandria, publie successivement deux dépêches de l’agence United Press International en page A-8, illustrées par une photographie d’André Fourquet et ses enfants. L’édition de l’après-midi titre : « Man Kills Son, Self As Police Rush House », avec le sous-titre « Daughter Is Wounded » ; intégrant le décès d’Aline, l’édition vespérale titre : « Father Kills Two Children, Self as Police Rush House ». Mais c’est la même brève qui figure dans la sous-tribune latérale de la une où sont résumées les nouvelles du jour ; on remarque que le drame de Cestas occupe la deuxième place, juste après la reprise des bombardements massifs au Vietnam.


Lewiston

The Lewiston Daily Sun, vol. 76, 17 février 1969, p. 1The Lewiston Daily Sun (vol. 76), quotidien matinal de Lewiston, dans le Maine, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 12.

The Lewiston Daily Sun, vol. 76, 17 février 1969, p. 12


Nous avons recensé quatre publications dans le Maryland, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Cumberland

The Cumberland News, vol. 32, nº 108, 17 février 1969, p. 1The Cumberland News (vol. 32, nº 108), quotidien matinal de Cumberland, au nord-ouest du Maryland, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 2.

The Cumberland News, vol. 32, nº 108, 17 février 1969, p. 2


Cumberland Evening Times, vol. C, nº 47, 17 février 1969, p. 1C’est le Cumberland Evening Times (vol. C, nº 47), quotidien vespéral de Cumberland, qui peut informer ses lecteurs du drame matinal en publiant une dépêche de l’agence United Press International à la une.

Cumberland Evening Times, vol. C, nº 47, 17 février 1969, p. 1


Hagerstown

The Morning Herald, vol. XCV, nº 39, 17 février 1969, p. 1À l’est de Cumberland, à Hagerstown, le quotidien matinal The Morning Herald (vol. XCV, nº 39) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2.

The Morning Herald, vol. XCV, nº 39, 17 février 1969, p. 2


Baltimore

The Evening Sun, vol. 118, nº 103, 17/02/1969, p. 1Au sud-est de Hagerstown, à Baltimore, le quotidien vespéral The Evening Sun (vol. 118, nº 103) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page A3.

The Evening Sun, vol. 118, nº 103, 17/02/1969, p. A3


Nous avons recensé quatre publications dans le Michigan, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Port Huron

Port Huron Times Herald, vol. 59, nº 48, 17 février 1969, p. 1Le Port Huron Times Herald (vol. 59, nº 48), quotidien de Port Huron, à l’est du Michigan, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 5-B.

Port Huron Times Herald, vol. 59, nº 48, 17 février 1969, p. 5-B


Lansing

The State Journal, 17 février 1969, p. 1The State Journal, quotidien de Lansing, la capitale du Michigan, publie une dépêche de l’agence United Press International en page C-12.

The State Journal, 17 février 1969, p. C-12


Battle Creek

Enquirer And News, vol. 59, nº 48, 17 février 1969, p. A-1Au sud-ouest de Lansing, à Battle Creek, l’Enquirer And News (vol. 59, nº 48) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page A-2.

Enquirer And News, vol. 59, nº 48, 17 février 1969, p. A-2


Benton Harbor

The News-Palladium, 17 février 1969, p. 1The News-Palladium, quotidien de Benton Harbor, au sud-ouest du Michigan, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 8. Le correcteur a laissé passer un mastic dans le titre.

The News-Palladium, 17 février 1969, p. 8


Minneapolis

The Minneapolis Star, vol. XCI, nº 72, 17 février 1969, p. 1The Minneapolis Star (Vol. XCI, nº 72), quotidien de Minneapolis, la plus grande ville du Minnesota, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une, illustrée par une photographie.


Nous avons recensé deux publications dans le Mississippi.

Laurel

Laurel Leader-Call, nº 41, 17 février 1969, p. 1Le Laurel Leader-Call (nº 41), quotidien de Laurel, dans le Mississippi, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 2.

Laurel Leader-Call, nº 41, 17 février 1969, p. 2


Biloxi

The Daily Herald, vol. 85, nº 116, 17 février 1969, p. 1The Daily Herald (vol. 85, nº 116), quotidien de Biloxi, au sud du Mississippi, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 11. Le correcteur a laissé passer une coquille dans le titre et un doublon (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. ») dans le corps de la dépêche.

The Daily Herald, vol. 85, nº 116, 17 février 1969, p. 11


Nous avons recensé quatre publications dans le Missouri, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Independence

The Examiner, vol. 64, nº 229, 17 février 1969, p. 1The Examiner (vol. 64, nº 229), quotidien d’Independence, au nord-ouest du Missouri, publie une brève dépêche de l’agence United Press International à la une.

The Examiner, vol. 64, nº 229, 17 février 1969, p. 1


Springfield

Springfield Daily News, vol. 79, nº 41, 17/02/1969, p. 1Le Springfield Daily News (vol. 79, nº 41), quotidien matinal de Springfield, au sud-ouest du Missouri, publie une dépêche de l’agence Associated Press, antérieure à l’assaut, en p. 2.

Springfield Daily News, vol. 79, nº 41, 17/02/1969, p. 2

Springfield Leader and Press, vol. XXXVI, nº 238, 17/02/1969, p. 1C’est le Springfield Leader and Press (vol. XXXVI, nº 238), quotidien de l’après-midi, qui publie une dépêche de l’agence Associated Press rendant compte de l’assaut à la une.

Springfield Leader and Press, vol. XXXVI, nº 238, 17/02/1969, p. 1


Cape Girardeau

The Southeast Missourian, vol. 64, nº 118, 17 février 1969, p. 1The Southeast Missourian (vol. 64, nº 118), quotidien de Cape Girardeau, au sud-est du Missouri, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.


Billings (Montana)

The Billings Gazette, nº 275, 17/02/1969, p. 1The Billings Gazette (nº 275), le plus important quotidien du Montana, édité à Billings, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 11.

The Billings Gazette, nº 275, 17/02/1969, p. 11


Nous avons recensé deux publications dans le Nebraska.

Columbus

The Columbus Daily Telegram, nº 40, 17 février 1969, p. 1The Columbus Daily Telegram (nº 40), quotidien de Columbus, dans le Nebraska, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 2.

The Columbus Daily Telegram, nº 40, 17 février 1969, p. 2


Lincoln

Lincoln Evening Journal, nº 41, 17/02/1969, p. 1Au sud-est de Columbus, à Lincoln, capitale du Nebraska, le Lincoln Evening Journal (nº 41), publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 3.

Lincoln Evening Journal, nº 41, 17/02/1969, p. 3


Nous avons recensé cinq publications dans le New Jersey, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Plainfield

The Courier-News, 17 février 1969, p. 1The Courier-News, quotidien de Plainfield, au centre du New Jersey, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une ou en page 3 de ses différentes éditions.

The Courier-News, 17 février 1969, p. 3


The Daily Home News, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest de Plainfield, à New Brunswick, The Daily Home News publie une dépêche de l’agence Associated Press illustrée d’une photographie d’André Fourquet et ses enfants, à la une ou en page 3 de ses différentes éditions.


Red Bank

The Daily Register, Vol. 91, nº 164, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de New Brunswick, dans la petite ville de Red Bank, The Daily Register (vol. 91, nº 164) publie une brève dépêche de l’agence Associated Press en page 3.

The Daily Register, Vol. 91, nº 164, 17 février 1969, p. 3


Asbury Park

Asbury Park Evening Press, nº 40, 17 février 1969, p. 1Au sud de Red Bank, à Asbury Park, l’Asbury Park Evening Press (nº 40) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 4, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

Asbury Park Evening Press, nº 40, 17 février 1969, p. 4


Camden

Courier-Post, vol. 94, nº 16, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest d’Asbury Park, à Camden, le Courier-Post (vol. 94, nº 16) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 5.

Courier-Post, vol. 94, nº 16, 17 février 1969, p. 5


Albuquerque

Albuquerque Journal, vol. 359, nº 48, 17 février 1969, p. 1L’Albuquerque Journal (vol. 359, nº 48), le plus grand quotidien matinal du Nouveau-Mexique, édité à Albuquerque, publie une dépêche de l’agence Associated Press, antérieure à l’assaut, en page A-2.

Albuquerque Journal, vol. 359, nº 48, 17 février 1969, p. A-2


Nous avons recensé quatre publications dans l’État de New York, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Troy

The Times Record, nº 40, 17 février 1969, p. 1The Times Record (nº 40), quotidien de Troy, à l’est de l’État de New York, publie une dépêche de l’agence Associated Press dans une chandelle de la page 20.

The Times Record, nº 40, 17 février 1969, p. 20


Ithaca

The Ithaca Journal, nº 40, 17 février 1969, p. 1The Ithaca Journal (nº 40), quotidien d’Ithaca, au centre de l’État de New York, publie la même dépêche de l’agence Associated Press à la une.

The Ithaca Journal, nº 40, 17 février 1969, p. 1


Binghamton

The Evening Press, vol. 90, nº 262, 17 février 1969, p. 1Au sud-est d’Ithaca, à Binghamton, The Evening Press (vol. 90, nº 262), publie une dépêche un peu plus brève et moins récente (sans le décès d’Aline) de l’agence Associated Press à la une de sa première édition (page 9B de la dernière édition).

The Evening Press, vol. 90, nº 262, 17 février 1969, p. 1


Elmira

Star-Gazette, vol. 7, nº 14, 17 février 1969, p. 1À l’ouest de Binghamton, à Elmira, la Star-Gazette (vol. 7, nº 14), publie deux dépêches (la première date d’hier, la seconde est postérieure au décès d’Aline) de l’agence Associated Press à la une de ses différentes éditions de la journée.

Star-Gazette, vol. 7, nº 14, 17 février 1969, p. 1

Star-Gazette, vol. 7, nº 14, 17 février 1969, p. 1


Statesville

Statesville Record & Landmark, vol. 95, nº 41, 17 février 1969, p. 1Le Statesville Record & Landmark (vol. 95, nº 41), quotidien de Statesville, en Caroline du Nord, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 3.

Statesville Record & Landmark, vol. 95, nº 41, 17 février 1969, p. 3


Nous avons recensé neuf publications dans l’Ohio, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Sandusky

Sandusky Register, vol. 146, nº 259, 17 février 1969, p. 1Le Sandusky Register (vol. 146, nº 259), quotidien de référence de Sandusky, au nord de l’Ohio, publie une dépêche de l’agence United Press International en page 5.

Sandusky Register, vol. 146, nº 259, 17 février 1969, p. 5


Fremont

Fremont News-Messenger, vol. 113, nº 262, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest de Sandusky, à Fremont, le Fremont News-Messenger (vol. 113, nº 262) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

Fremont News-Messenger, vol. 113, nº 262, 17/02/1969, p. 1


Elyria

The Chronicle-Telegram, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Sandusky, à Elyria, The Chronicle-Telegram publie la même dépêche de l’agence United Press International en page 3.

The Chronicle-Telegram, 17 février 1969, p. 3


Akron

Akron Beacon Journal, nº 309, 17 février 1969, p. 1Au sud-est d’Elyria, à Akron, l’Akron Beacon Journal (nº 309) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page A4. On ignore si les tourments mentionnés dans la publicité accolée à l’article sont en rapport avec l’affaire.

Akron Beacon Journal, nº 309, 17 février 1969, p. A4


Youngstown

Youngstown Vindicator, vol. LXXX, nº 170, 17 février 1969, p. 1 *****À l’est d’Akron, à Yougstown, le Youngstown Vindicator (vol. LXXX, nº 170) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants. Dans les premières éditions, la fin de la dépêche est en page 4.

Youngstown Vindicator, vol. LXXX, nº 170, 17 février 1969, p. 1 *****


Dover

The Times-Reporter, vol. 65, nº 185, 17 février 1969, p. 1Au sud d’Akron, à Dover, The Times-Reporter (vol. 65, nº 185) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 7.

The Times-Reporter, vol. 65, nº 185, 17 février 1969, p. 7


Dayton (Ohio)

Dayton Daily News, vol. 92, nº 162, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest de l’Ohio, à Dayton, le Dayton Daily News (vol. 92, nº 162) publie une compilation de dépêches des agences Associated Press et United Press International au-dessus du bandeau de la une de ses différentes éditions. La publication sur quatre larges colonnes ne nous en permet pas la reproduction ici.


Xenia

The Xenia Daily Gazette, nº 75, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Dayton, à Xenia, The Xenia Daily Gazette (nº 75) publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 9.

The Xenia Daily Gazette, nº 75, 17 février 1969, p. 9


Cincinnati

The Cincinnati Enquirer, nº 313, 17 février 1969, p. 1The Cincinnati Enquirer (nº 313), le plus grand quotidien matinal de Cincinnati, au sud-ouest de Xenia, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 7.

The Cincinnati Enquirer, nº 313, 17 février 1969, p. 7


Nous avons recensé deux publications dans l’Oklahoma.

Miami

Miami News-Record, nº 199, 17 février 1969, p. 1Le Miami News-Record (nº 199), quotidien de Miami, dans l’Oklahoma, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

Miami News-Record, nº 199, 17 février 1969, p. 1


Oklahoma City

The Daily Oklahoman, Vol. 78, nº 43, 17/02/1969, p. 1The Daily Oklahoman (Vol. 78, nº 43), le plus important quotidien d’Oklahoma City, capitale de l’Oklahoma, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 8.

The Daily Oklahoman, Vol. 78, nº 43, 17/02/1969, p. 8


Nous avons recensé quatre publications dans l’Oregon, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Salem

Capital Journal, nº 41, 17/02/1969, p. 1Le Capital Journal (nº 41), quotidien de Salem, capitale de l’Oregon, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 2.

Capital Journal, nº 41, 17/02/1969, p. 2


Corvallis Gazette-Times, vol. 61, nº 245, 17/02/1969, p. 1Le Corvallis Gazette-Times (vol. 61, nº 245), quotidien de Corvallis, au sud-ouest de Salem, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 3, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.


Eugene

Eugene Register-Guard, nº 117, 17 février 1969, p. 1L’Eugene Register-Guard (nº 117), quotidien d’Eugene, au sud-est de Corvallis, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 2A.

Eugene Register-Guard, nº 117, 17 février 1969, p. 2A


Bend

The Bulletin, nº 61, 17 février 1969, p. 1À l’est d’Eugene, à Bend, The Bulletin (nº 61) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 10.

The Bulletin, nº 61, 17 février 1969, p. 10


Nous avons recensé douze publications en Pennsylvanie, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Sayre

The Evening Times, vol. LXXVIII, nº 284, 17 février 1969, p. 1The Evening Times (vol. LXXVIII, nº 284), quotidien de Sayre, au nord-est de la Pennsylvanie, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

The Evening Times, vol. LXXVIII, nº 284, 17 février 1969, p. 1


Hazleton

Standard-Speaker, vol. 104, nº 28800, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Sayre, à Hazleton, le Standard-Speaker (vol. 104, nº 28800) publie la même dépêche de l’agence Associated Press à la une.

Standard-Speaker, vol. 104, nº 28800, 17 février 1969, pp. 1-2


Shamokin

News-Item, vol. 1, nº 117, 17 février 1969, p. 1Au sud-ouest d’Hazleton, à Shamokin, le News-Item (Vol. 1, nº 117) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 3.

News-Item, vol. 1, nº 117, 17 février 1969, p. 3


Pottsville

Pottsville Republican, vol CLXVII, nº 94, 17/02/1969, p. 1Au sud-est de Shamokin, à Pottsville, le Pottsville Republican (vol. CLXVII, nº 94) publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une, illustrée par une des photographies prises hier par Jean-Gérard Maingot.


Allentown

The Morning Call, nº 25540, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Pottsville, à Allentown, The Morning Call (nº 25540) publie une brève dépêche de l’agence Associated Press à la page 2.

The Morning Call, nº 25540, 17 février 1969, p. 2


Indiana

Indiana Evening Gazette, vol. 69, nº 157, 17 février 1969, p. 1L’Indiana Evening Gazette (vol. 69, nº 157), quotidien d’Indiana, à l’ouest de la Pennsylvanie, publie une dépêche, plus longue, de l’agence Associated Press à la page 8.

Indiana Evening Gazette, vol. 69, nº 157, 17 février 1969, p. 8


Latrobe

The Latrobe Bulletin, Vol. LXVII, nº 49, 17/02/1969, p. 1Au sud-ouest d’Indiana, à Latrobe, The Latrobe Bulletin (vol. LXVII, nº 49), quotidien publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 11.

The Latrobe Bulletin, Vol. LXVII, nº 49, 17/02/1969, p. 11


Lebanon

Lebanon Daily News, nº 138, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Shamokin, à Lebanon, le Lebanon Daily News (nº 138) publie une dépêche de l’agence United Press International à la une.

Lebanon Daily News, nº 138, 17 février 1969, p. 1


Reading

Reading Eagle, nº 21, 17 février 1969, p. 1À l’est de Lebanon, à Reading, le Reading Eagle (nº 21) publie une dépêche, plus brève, de l’agence United Press International à la page 17.

Reading Eagle, nº 21, 17 février 1969, p. 17


Washington

Observer-Reporter, nº 69040, 17 février 1969, p. 1L’Observer-Reporter (nº 69040), quotidien de Washington, au sud-ouest de la Pennsylvanie, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 5-A. Le correcteur a laissé passer un doublon que nous avons déjà remarqué à plusieurs reprises (« The boy died on the way to the hospital and the girl died a few hours later. »).

Observer-Reporter, nº 69040, 17 février 1969, p. 5-A


Philadelphia

Philadelphia Daily News, vol. XLIV, nº 271, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de l’État, à Philadelphie, la plus grande ville de Pennsylvanie, le Philadelphia Daily News (vol. XLIV, nº 271) publie une dépêche de l’agence United Press International en page 36.

Philadelphia Daily News, vol. XLIV, nº 271, 17 février 1969, p. 36


Chester

Delaware County Daily Times, nº 61481, 17 février 1969, p. 1Le Delaware County Daily Times (nº 61481), quotidien de Chester, au sud-est de la Pennsylvanie, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la une.

Delaware County Daily Times, nº 61481, 17 février 1969, p. 1


Nous avons recensé trois publications dans le Tennessee, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Kingsport

Kingsport Times, vol. LIV, nº 35, 17 février 1969, p. 1Le Kingsport Times (vol. LIV, nº 35), quotidien de Kingsport, au nord-est du Tennessee, publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 4.

Kingsport Times, vol. LIV, nº 35, 17 février 1969, p. 4


Murfreesboro

The Daily News Journal, vol. CXVI, nº 296, 17/02/1969, p. 1The Daily News Journal (vol. CXVI, nº 296), quotidien de Murfreesboro, au centre du Tennessee, publie une dépêche de l’agence United Press International à la page 2.

The Daily News Journal, vol. CXVI, nº 296, 17/02/1969, p. 2


Jackson

The Jackson Sun, nº 41, 17 février 1969, p. 1The Jackson Sun (nº 41), quotidien de Jackson, au sud-ouest du Tennessee, publie une dépêche de l’agence Associated Press à la page 6.

The Jackson Sun, nº 41, 17 février 1969, p. 6


Nous avons recensé huit publications au Texas, que nous allons passer en revue du nord au sud.

Amarillo

Amarillo Globe-Times, nº 239, 17 février 1969, p. 1L’Amarillo Globe-Times (nº 239), quotidien d’Amarillo, au nord-ouest du Texas, publie une dépêche de l’agence Associated Press en page 2 (1st edition) ou 3 (final edition).

Amarillo Globe-Times, nº 239, 17 février 1969, p. 2


Lubbock

Lubbock Avalanche-Journal, vol. 45, nº 115, 17 février 1969, p. 1Au sud d’Amarillo, à Lubbock, le Lubbock Avalanche-Journal (vol. 45, nº 115) publie une dépêche semblable de l’agence Associated Press en page 2A, illustrée par une photographie d’André Fourquet et ses enfants.

Lubbock Avalanche-Journal, vol. 45, nº 115, 17 février 1969, p. 2A


Abilene

The Abilene Reporter-News, nº 238, 17 février 1969, p. 1Au sud-est de Lubbock, à Abilene, The Abilene Reporter-News (nº 238) publie la même dépêche de l’agence Associated Press à la une.